Prochaines soirées recommandées, et si on s'y retrouvait ?

  • Covid19 : protégez-vous, protégez les autres, tous vigilants, tous responsables. Cette rubrique de soirées est donc évidement suspendue.

17 février 2020

" Liaisons Gourmandes ", l'expérience à domicile




La première partie, la présentation du coffret est décrite ici.





Adam est installé dans le fauteuil, les yeux bandés, il sourit. Je passe derrière lui, je pose mes mains sur ses épaules, j'appuie légèrement pour l'encourager à se relâcher. Je lance la musique. Après quelques notes il soupire, et sourit encore. Peut-être qu'il la connait ? Ou il en apprécie juste le style. J'en suis rassurée.

Je rapproche mon plateau sur la table basse devant lui. Grâce au bandeau il ne voit rien, mais j'image qu'il entend et sent mes mouvements. Je suis pieds-nus et je fais attention à me déplacer avec légèreté.

Je craque l'allumette pour la bougie, et je pose volontairement la bouteille de champagne sur la table basse pour lui faire entendre le bruit du verre. Je prends mon temps. J'ai oublié le chronomètre que je voulais lancer par curiosité pour savoir combien de temps durerait l'expérience. Tant pis. Je me laisse bercer moi aussi par la musique.

C'est le moment redouté de l'ouverture de la bouteille de champagne. J'espère ne pas gâcher l'expérience... Je m'approche de son oreille. Je retiens un pouffement de rire en m'imaginant l'éborgner et expliquer aux pompiers, aux urgentistes, à Leslie, et à sa compagne, le pourquoi du comment de l'accident. ^^
Contre sa joue, je vise le mur. Et pop ! J'espère que les bulles, fraîches et piquantes, viennent se poser sur ses lèvres. Il vous le racontera...
Toujours très proche de lui je remplis la flute. Et je m'assois sur l'autre fauteuil à côté de lui. J'attrape mon premier texte. Et je commence ma lecture.







Bien que j'ai répété, très vite il y a une grande part de personnalisation, et d'improvisation. Je ne marque plus les virgules et les respirations de la même façon qu'aux répétitions. Je suis plus lente que je ne le prévoyais, et surtout très attentive à la respiration d'Adam, chose que je n'avais pas pu répéter.
Le texte est entrecoupé des consignes " donner à boire ", et " donner à manger ", ainsi que d'indications sur la gestuelle à adopter. C'est une base, autour de laquelle je brode, suivant mon feeling et mon inspiration.

Je me lève pour lui donner la flûte dans sa main. Je me rassois pour continuer ma lecture. Je me penche contre lui pour lui donner les mets dans son autre main. Je reste contre lui quand il les goûte.

Je vais plus loin que ce que suggère le livret. Libertins aguerris tous les deux, et surtout amis, je sais que je peux aller plus loin que ce que suggère le livret.
J'essaye de vous décrire cette expérience, mais sans vous en dire trop non plus, pour ne pas vous gâcher la surprise de la découverte quand vous la vivrez vous mêmes. Alors voici quelques instants, dans le désordre :

J'adapte mes gestes aux mots que je lis.
" ... elle attrape sa nuque ... " je l'ai fait.
" ... sa main glisse sur sa cuisse... " je l'ai fait.
" ... caresse du visage... " je l'ai fait.

Avant de lui faire boire le dernier alcool, un alcool fort, je lui ai fait sentir. J'ai approché la bouteille, je l'ai retirée, je l'ai approchée de nouveau, tout en continuant ma lecture.

Aux doigts, je lui en ai sucré le cou, la nuque, pour mieux l'y embrasser ensuite, entre deux phrases chuchotées à l'oreille, tout en continuant ma lecture.

Debout derrière lui, je lui ai basculé la tête en arrière, contre mon décolleté, comme dans un coussin, tout en continuant ma lecture.

Ce met sucré, que le livret me suggérait de lui faire déguster sur mon doigt, je l'ai déposé ailleurs... tout en continuant ma lecture.


La tension est palpable. Adam soupire, et respire vite. Il sursaute parfois quand je le touche, puis se détend, sans jamais perdre son sourire.
J'ai chaud, je suis à l'aise, mais je reste concentrée. Je veux que l'expérience se déroule bien jusqu'au bout, et je lui veux une fin à la fois douce et percutante. Adam ne sait pas combien d'accords met-alcool-lecture il y a au total. Et la musique qui reprend à l'infini ne lui permet pas de se projeter dans le déroulement de l'expérience.

Ma lecture terminée, je pose sans bruit le livret des textes. Attente...

Je retire le dernier verre de sa main. Attente...

Je souffle la bougie proche de son oreille. Attente...

Je baisse progressivement le son de la musique jusqu'au silence. Attente...

Je sors de la pièce et glissant volontairement mes pieds nus sur le parquet. Attente...

Je ferme la porte derrière moi en faisant grincer la poignée. Attente...


FIN








Je suis revenue doucement auprès d'Adam, et je l'ai libéré de son bandeau. Comme lorsque nous avions vécue l'expérience en groupe mené par Leslie, il souriait, s'est étiré les bras et le cou, et a cherché ses mots pour répondre à ma simple question " tu vas bien ? ".
Nous avons pris le temps d'atterrir.

Puis je lui ai présenté les alcools et les mets qu'il avait goûté. Nous les avons finis ensemble avec le repas que j'avais préparé pour l'après. L'expérience Liaisons Gourmandes est une dégustation, pas un repas complet, ce sont de petites quantités de produits à savourer du bout des lèvres. Je voulais rester dans la découverte de produit sympathiques : houmous au curry, sauce dips à la truffe, fromages battus aux différentes herbes...
Une douce fin de soirée à débriefer ce coffret et cette expérience.
En attendant de découvrir le prochain coffret ! Bravo Leslie pour cette belle création !



Cette soirée, racontée par Adam, c'est par ici.




Retrouvez le site des Liaisons Gourmandes. Ainsi que ses pages Twitter et Facebook.
Les commandes du coffret se font auprès de Leslie : contact@liaisonsgourmandes.fr, au prix de 59€ en retrait sur Paris, +12€ de frais de port en France métropolitaine

14 février 2020

" Liaisons Gourmandes ", présentation du coffret


Je vous avais raconté l'année dernière ma découverte de l'expérience multi-sensorielle Liaisons Gourmandes. Une dégustation d'accords mets et vins, les yeux bandés, sur fond de lectures érotiques. La première version de l'expérience s'appelait sobrement " La Première fois ". Je la racontais ici. Adam qui, m'y accompagnait, la racontait là-bas.

La seconde version de l'expérience, appelée " Toi, Elle, Lui ", se joue depuis le mois de novembre. Sa créatrice Leslie vous reçoit en petit comité d'une douzaine de convives, dans de beaux appartements, ou au club libertin Le Secret, privatisé pour l'occasion. Les inscriptions sont à faire sur son site.

Aujourd'hui l'offre s'agrandit, avec le coffret Liaisons Gourmandes, appelé " Jeux des Sens ", expérience à offrir, et à s'offrir, à domicile. C'est vous qui recevez votre amoureux, votre partenaire, votre ami. C'est vous qui émerveillez ses sens.





Le coffret se compose de 3 alcools, des 3 mets et des 3 textes érotiques associés à ces alcools, d'un joli bandeau de satin, et d'un livret donnant explications et conseils pour le déroulement de l'expérience.

Leslie m'a proposé de tester son coffret avant sa commercialisation, il était évident pour moi que mon convive serait Adam. Nous avions vécu la première expérience ensemble, continuons l'aventure !
Me voilà donc le coffret en mains, à quelque jours de la date prévue avec Adam. Je mets le champagne au frais, et je me plonge dans le livret d'explications.



J-3.

Je lis les textes érotiques pour la première fois. En silence, puis à voix haute. Un crayon en main, je rajoute des virgules aux phrases, j'en supprime certaines. Je m'approprie déjà l'expérience, et ce côté " personnalisable " me plait beaucoup. Je teste différentes tonalités de voix. Une phrase exclamative, puis une autre chuchotée.

Dans son livret Leslie nous invite à choisir de la musique pour accompagner l'expérience. Et là, bien que mélomane, je manque d'inspiration. Faut-il une musique unique ? Une musique différente pour chaque accord met-vin-lecture ? Une musique pendant la lecture, ou une musique qui marque la pause entre deux lectures ?
J'appelle Leslie. Je lui expose mon idée des nocturnes de Chopin. Aïe... Leslie n'aime pas trop Chopin... Elle me parle d'électro soft. Heu de l'électro soft ? C'est à dire ? Me sentant aussi peu inspirée par l'électro soft qu'elle sur les nocturnes de Chopin, nous tombons d'accord sur l'intérêt de la personnalisation de l'expérience. Elle m'encourage à choisir par moi-même la musique. Je relance mes recherches.

Je reste sur mon idée de musique classique, mais de la seconde partie du 20ème siècle, avec " Mariage d'Amour ", composée par Paul de Senneville en 1979, jouée au piano par Richard Clayderman. La beauté de cette musique me transporte. J'ai dansé dessus pendant mes cours de ballet. Je l'ai jouée pendant mes cours de piano. Et sa ressemblance, ( voir son plagiat, toute une polémique qui agite le monde musical...) avec le style de Chopin sera un clin d'oeil à Leslie ^^
J'avais également pensé à un Rondo Veneziano, ou à l'Adagio d'Albinoni, mais là je crains que mon amitié avec Leslie ne s'arrête définitivement... Je lui en reparlerai une autre fois...

Je cherche le bon volume à régler pour cette musique. Assez fort pour l'entendre sans avoir à tendre l'oreille, mais pas trop pour qu'elle ne masque pas mes lectures. Je teste, je trouve le bon volume, et je note sur un post-it " volume son 26 ". Le sérieux, limite trop perfectionniste de ma préparation me fait rire !






J-2.

J'imagine la mise en scène de l'expérience. En groupe avec Leslie nous étions assis autour d'une table de salle à manger, droits sur nos chaises, mains sur la table. Mon petit appartement n'a pas de salle à manger. Dois-je installer Adam dans le canapé, comme au temps des romains qui mangeaient semi-allongés ? Mais est-ce vraiment confortable de déglutir allongé ? Dois-je l'installer pieds nus, en tailleur, sur le tapis, comme pour une séance de méditation ? Mais alors c'est moi qui ne serais pas confortable à me baisser et me relever tout le temps.

J'opte pour le fauteuil que je décalerai du mur. Il y sera confortable, je mettrai la table basse juste devant, et je pourrai ainsi passer dans son dos et autour de lui.
Me voilà donc à répéter mes gestes autour de ce fauteuil vide. Un bien drôle de ballet !


J-1.

J'apprends par coeur les accords : telle bouteille, avec telle nourriture, sur tel texte, ainsi que leur ordre de passage. Tout est expliqué dans le livret, mais je préfère savoir par moi-même.
Je prépare mon plateau avec les verres nécessaires à l'expérience. Les assiettes ou ramequins, les couverts de service. Le tire-bouchon, une serviette de table, la bougie et son allumette. Et je cache mon plateau dans le placard, il ne faudrait surtout pas qu'Adam le découvre en arrivant !


H-4.

Le livret indique qu'il faut ouvrir la bouteille de vin en avance. Premier grand moment de solitude. J'ai 31 ans, je n'ai jamais ouvert une bouteille de vin. Je ne bois jamais seule. Et quand j'invite du monde à dîner chez moi, je confie toujours la bouteille à ouvrir à quelqu'un d'autre. Je n'ai pas l'impression de renier mes convictions féministes en disant que l'ouverture du vin, c'est une affaire d'homme ! Aucun de mes invités ne s'en est jamais plaint...
Une grande inspiration, et voilà la bouteille est ouverte. Fierté !
La bouteille de champagne, à ouvrir pendant l'expérience, ce sera une autre histoire... J'évite d'y pense...


H-1.

Comme convenu Adam m'envoie un message quand il part de son travail. Je quitte mon ordinateur en laissant la page web sur Youtube, sur la musique que j'ai choisie, et je file sous la douche. Je me prépare en ne me parfumant que très légèrement, pour éviter le mélange d'odeur avec les mets et les vins.


Min-15.

Volets fermés, lumière tamisée, plateau prêt et caché dans le placard, j'attends... Et mon regard se pose sur l'écran Youtube de mon ordinateur.
Et là j'ai sauvé l'expérience...
Youtube... C'est cool Youtube c'est gratuit... Mais pourquoi c'est gratuit ?... Parce que financé par la pub !!! Et là j'éclate de rire toute seule en imaginant en plein milieu de l'expérience, quand la tension sera à son maximum pour Adam, le déclenchement automatique de la pub " assurance retraite " !
Action réaction ! Je n'y connais absolument rien en informatique ( ce blog sur blogspot en est le cruel exemple... ), mais des années de danse m'ont appris à convertir une vidéo Youtube en fichier son MP3. J'en copie 6 ou 7 à la suite, pour que ma musique tourne en boucle assez longtemps pour la durée de l'expérience.
Sauvée !


Ding-Dong !

Après sa journée de travail, nous avions prévu de prendre le temps de nous poser tranquillement avec Adam, de ne pas faire tout de suite l'expérience Liaisons Gourmandes. Mais si vous souhaitez faire une surprise à votre invité(e), ce pourrait être excitant de lui bander les yeux dès son arrivée chez vous.
Nous discutons donc un peu, et nous décidons de commencer !

Nous coupons nos téléphones. Petit appartement oblige, je lui demande d'aller s'enfermer dans la salle de bain, pour ne pas m'entendre faire ma mise en place. Sortir mon plateau, ouvrir les bocaux et sachets des mets, les disposer dans ma vaisselle. J'avais tout anticipé alors c'est rapide. Je peux aller chercher Adam, et le faire s'asseoir dans mon fauteuil, dos au plateau que je rapprocherai après.

Je lui tends le bandeau et lui demande de le nouer lui-même sur ses yeux, pour m'assurer de son confort.
L'expérience peut commencer.



Photo de Leslie, car emportés par la soirée, Adam et moi en avons oublié de photographier mon plateau, sorry !






Fin de la première partie.
Mais première partie de quoi me direz-vous ??? L'expérience n'a pas commencé !
Pour Adam c'est vrai.
Mais pour moi si.
La préparation est aussi importante, aussi intéressante, et surtout aussi excitante que l'expérience elle-même. J'ai autant aimé la préparation que l'expérience. Je ressens presque une petite déception pour Adam qui lui n'a vécu que l'expérience. Mais je sais le plaisir qu'il prendra à la préparer pour une autre personne.



Retrouvez le site des Liaisons Gourmandes. Ainsi que ses pages Twitter et Facebook.
Les commandes du coffret se font auprès de Leslie : contact@liaisonsgourmandes.fr, au prix de 59€ en retrait sur Paris, +12€ de frais de port en France métropolitaine