17 février 2019

Soirée Liaisons Gourmandes, accord mets-vins-audio érotique












Gourmandise et érotisme font bon ménage aux dîners Liaisons de Gourmandes de Leslie et Lou. Ces charmantes épicuriennes nous emmènent dans un voyage des sens. Je cacherai les détails de leurs soirées, pour vous laisser la surprise de les découvrir.

Je vous dirai juste que vous serez reçus en petit comité, dans un bel appartement où la table de la dégustation est joliment dressée. Les yeux bandés sous un masque opaque, pour éveiller vos autres sens, vous découvrirez des accords mets et alcools. A toucher, sentir ,puis goûter, tout en écoutant des lectures érotiques contées par des voix sensuelles et envoûtantes.

Je suis ressortie de cette expérience comme on ressort d'une transe : trempée d'excitation, grelottant de froid, épuisée. Et ce n'est pas l'alcool, vous savez comme je ne bois que très raisonnablement. Non c'est vraiment l'ambiance hypnotisante qu'ont su créer avec talent Leslie et Lou.

Ce n'est pas une soirée libertine comme j'ai l'habitude d'en vivre, mais l'intimité... les masques... l'ambiance... C'est une première partie de soirée engageante !







J'ai eu la chance de partager ce moment avec un ami libertin aussi curieux que moi. Nous ne sommes pas ( encore ? ) amants, mais j'ai voulu pimenter ce dîner auprès de lui. S'ils lisent cet article, les autres convives découvriront ce qu'ils n'ont pas pu voir avec leurs yeux masqués.

Sage pendant le premier des 4 accords, j'ai laissé vagabonder ma main sur sa cuisse pendant le second. Mon bras trop court pour l'angle de la table qui nous séparait n'a pas pu atteindre son objectif, mais c'était une entrée en matière bien agréable.
Au troisième accord je me suis légèrement penchée pour trouver son mamelon à travers sa chemise, le caresser, le pincer, le tordre. J'ai senti à sa respiration que je ne m'étais pas trompée : il aime ce style de caresses.
Pour le dernier accord, j'avoue avoir eu envie un court instant de me glisser sous la table... mais j'ai eu peur de manquer de discrétion. Je me suis donc contentée de me décaler de ma chaise, de l'attraper par la nuque, et de l'attirer vers moi pour un baiser langoureux.

L'heure de voiture pour rentrer chez moi n'a pas suffit à me faire redescendre de mon nuage, ni à me réchauffer. J'ai rejoint ma couette, comme une ligne d'arrivée, pour une nuit douce et profonde.




Un grand merci à Leslie et Lou pour ce dîner exceptionnel.
Retrouvez leurs prochaines soirées sur leur site : Maîtres d'Accords.
Et soutenez leurs projets à venir, sur la cagnotte en ligne Ulule.

15 février 2019

Saint-Valentin, recette d'une pluralité romantique








Recette à suivre pour une Saint-Valentin plurielle, excitante, jouissive, et drôle.


- Confiez votre soirée à l'organisateur préféré des libertins parisiens : le grand, le beau, le fabuleux, le merveilleux, le seul, l'unique : Z

- Décidez avec lui du menu cuisiné sur place par Z. En cuisine il sait tout faire et ne manque pas d'inventivité.

- Arrivez en avance pour pouvoir rigoler avec lui, pour inspecter le dîner qui mijote, et pour découvrir le risotto au saumon transformé en poulet rôti au foin pour hamster. Quel bobo-écolo farceur ce Z !

- Rencontrez les invités qui arrivent au fur et à mesure, et faites les présentations.

- Lancez le jeu, le scénario de la soirée, l'idée venue au dernier moment comme : un invité vous rejoint toutes les 3 minutes, pour les découvrir bibliquement chacun leur tour.

- Profitez ! Lâchez-vous ! Jouissez ! Et faites jouir ! Prévoyez minimum une heure par confort.

- Détendez-vous sous une douche bien chaude avant de vous rhabiller. Puis retrouvez les invités qui discutent et échangent déjà leurs coordonnées pour se revoir.

- Reprenez des forces avec un bon dîner, faites-vous servir dans le canapé, vous le valez bien.

- Riez de ces hommes qui philosophent sur la meilleure méthode pour découper un poulet rôti sorti de son foin. L'aile ou la cuisse ? Le sot-l'y-laisse ?

- Continuez avec le dessert de pommes-poires-noix, fondues à la cannelle. Et finissez la bouteille de champagne.

- Discutez, papotez, confiez-vous, comme si on était à la maison entre vieux amis. Écoutez les récits de bon souvenirs, les anecdotes, les fantasmes, les projets de soirées à venir.

- Repartez comblées, courbaturées, avec le sourire, et la rose qui vous aura été offerte.

Bonne fin de nuit !

1 février 2019

Club Cris et Chuchotements : la Vente aux Esclaves


C'est dans le salon intimiste et cosy du club Cris et Chuchotements que Madame-Flo et moi avons joué les auto-entrepreneuses ingénues, en participant à la Vente aux Esclaves du mois de janvier. Chaque mois, Pascal le maître des lieux, se transforme en commissaire-priseur. Il présente les " produits " volontaires pour être mis en vente. Un produit est mis en vente pour une durée de 10 minutes. Ainsi que pour un acte bien précis défini à l'avance. La distribution, pas du tout égale ^^ de faux-billets aux clients annonce des enchères pleines de rebondissements !



Le salon de Cris et Chuchotements



C'est un peu au dernier moment que Madame-Flo m'a prévenue de sa virée parisienne pour une après-midi. Je lui propose de rester chez moi pour le week end, dans l'idée de passer la soirée entre amies. Un ciné ? Un sauna libertin ? Cris et Chuchotements ? Sans surprise c'est ma dernière proposition qui retient son attention. Un coup d'oeil sur le site du club nous apprend que ce sera la soirée Vente aux Esclaves. Quelle chance ! J'en ai entendu parler, en bien, mais je n'y suis encore jamais allée. J'ai dans l'idée que, mon amie aimant les jeux de soumissions, et moi, sans être franchement dominatrice, étant insoumise, nous pourrions jouer au " couple " D/s, et je la vendrai. On verra une fois sur place comment se passe la soirée... Et on sait que les soirées ne se passent jamais comme on l'avait prévu !

Arrivées à C&C, Pascal nous reçoit en nous expliquant les règles de la Vente aux Esclaves. Il nous laisse réfléchir un moment pour savoir si nous souhaitons participer. J'entends mes voisins dominateurs prévoir de vendre leurs soumises, et inversement. Cela semble être la configuration classique des Ventes aux Esclaves. Et vous savez comme j'aime l'originalité... Laissant tomber mon supposé rôle de dominatrice, je propose à Madame-Flo de nous vendre nous-même, le lot de 2. Pour le choix de l'acte, ses fesses attendent des fessées, et moi je ne prends pas trop de risques en restant dans ma zone de confort et en proposant une fellation. Notre acheteur, qui devra être un homme, pourra donc se faire sucer tout en fessant l'autre " produit ". Voilà un plan d'action qui nous plaît bien !

Au moment où nous sommes appelées par Pascal pour débuter notre vente, je repère dans l'assemblée un de mes amants préférés. Je suis à la fois surprise et ravie de le voir, ça fait longtemps... Je saute sur le décolleté de Madame-Flo où j'avais rangé nos faux-billets ( je n'ai pas de poches dans ma robe, c'est bête... ), et je lui donne discrètement. J'espère ainsi augmenter assez son capital pour qu'il puisse remporter notre enchère. Ce n'est pas de la triche, c'est de la stratégie.
Malin, il attendra le dernier moment pour tout miser, et nous remporter ! Je croise son regard, et j'y lis qu'il est aussi satisfait que moi de l'issue de cette vente.

Nous nous installons tous les 3 dans l'unique coin-câlin libertin du club. Le lit est à hauteur idéale pour que Madame-Flo s'y installe en présentant ses fesses. J'entends les claques voler pendant qu'accroupie je gâte mon amant. J'imagine que les 10 minutes réglementaires passent très vite, je ne pense déjà plus aux règles de la Vente. Je reprends légèrement mon rôle de dominatrice en m'assurant que tout va bien pour Madame-Flo. Elle s'accroche aux coussins, j'en conclus donc que tout va parfaitement bien. Je la taquine en lui disant que la fessée ne doit pas être trop forte puisque je ne l'entends pas beaucoup gémir... Nous éclatons tous les 3 de rire, et mon amant recommence de plus belle.

Il est temps de passer à la vitesse supérieure, incluant des préservatifs, des levrettes, des fellations, un autre partenaire invité aux ébats... le tout agrémenté de petites réflexions envers Madame-Flo, pour l'encourager à être aussi sage et docile qu'elle l'avait promis avant de venir ! Nous n'oublions pas une pensée envers son mari, qui attend avec impatience qu'elle lui raconte notre soirée entre filles.

En redescendant au salon nous sommes félicitées pour notre idée de Vente, nos jeux, et ma bientôt célèbre cravache à paillettes rôôôse. L'ambiance me plaît beaucoup, entre convivialité, sensualité, fermeté, et érotisme. Tout ce que j'aime partager dans une soirée liberto-BDSM. Un peu partout dans le club le spectacle est beau, intriguant, étrange, ou un peu flippant parfois ^^

Il ne nous reste plus qu'à réfléchir à un nouveau scénario original de Vente pour la prochaine fois !
Rendez-vous tous les derniers samedis du mois.



Notre soirée vue par Madame-Flo à lire ici.


30 janvier 2019

Livre " Osez le Candaulisme " par Eve de Candaulie



Profitons de nos soirées enneigées pour nous cul-tiver en lisant le nouveau livre de la sulfureuse Eve de Candaulie : " Osez le Candaulisme ". Sous la couette ou sous un plaid. Avec des bougies parfumées ou de l'encens. Une tasse de chocolat chaud ou un sextoy à la main. Seul(e) ou bien accompagné(e). Pour un agréable moment de lecture coquine.





Il s'agit d'un guide expliquant en détail cette pratique libertine, entre triolisme, voyeurisme, et parfois même masochisme. Tout commence par un retour aux sources, avec le mythe du Roi Candaule qui admirait trop son épouse pour ne garder sa beauté que pour lui. Viennent ensuite des témoignages modernes d'adeptes. Des conseils, et des idées de mise en pratique.


Une discussion autour de la lecture de ce livre peut-être le moyen idéal pour un couple souhaitant débuter dans le candaulisme, le triolisme, ou le libertinage... pour ouvrir le champ des possibles...

Eve l'explique très bien au début de son livre, mais je voudrais le rappeler : quand on pense " candaulisme ", on imagine trop vite un mari jouissant de voir ou savoir sa femme avec un autre homme. Mais n'oublions pas que cela est également valable pour une épouse envers son mari. Ainsi qu'un couple gay ou lesbien. Il est juste moins à la mode actuelle de parler de ces autres configurations. Alors Eve et moi vous le rappelons : la femme est l'égale de l'homme !


Vous pouvez vous procurer ce livre auprès de la librairie La Musardine. Envoi postal discret. Ou téléchargement.
Eve y sera en rencontre-dédicace le 14 février à 19h.