7 novembre 2009

Eveil à la sexualité

Ou comment tout à commencé… Avant de parler de libertinage je vais parler tout simplement de sexualité. J’ai 13 ans, et je pars aux vacances en colo. 3 ème soir et c’est la traditionnelle boom des colos. Bisou échangé sur « Sous le vent » de Garou et Céline Dion avec ce garçon qui me plaisait bien ( sûrement parce qu’on était les plus âgés de la colo, d’instinct on s’entendait mieux qu’avec les « enfants »). 2 semaines de colos à se bizouiller ( sans la langue, trop beurk de mettre la langue ), puis perdu de vue de retour à la maison.
5 ans plus tard, oui vous avez bien lu : 5 ans, pendant lesquels la sexualité, les garçons etc… ça me passe très haut au dessus de la tête ( branchée études, le reste ne m’effleure pas ).
J’ai 18 ans, et je joue depuis plusieurs mois à un de ces fameux jeux en ligne multi-joueurs, en gros : élève ton cheval, dirige ton centre équestre ( si si je vous assure c’est passionnant ! ). Moyenne d’âge : 12 ans. Donc rapidement sur le forum les presque adultes se retrouvent à aider les plus jeune dans leur jeu ( aujourd’hui sur ce jeu je partage mon temps entre ma partie, et l’entre-aide aux autres joueurs). Avril-mai 2007 : je fais la connaissance de M., 4-5 ans de plus que moi. De fil en aiguille on devient associés sur le jeu, puis amis, et on parle de cul. Moi je n’ai pas grand chose de croustillant à raconter ( même rien du tout ), lui est célibataire et papillonne si on peut dire. Il habite en province, et fin août a l’occasion de venir sur Paris pour son boulot. C’est décidé on va se voir !

4 commentaires:

  1. Ahah... Tiens c'est marrant tous les libertins online on l'air d'avoir tous baignés sur Internet depuis des années... mais je crois que l'échantillon est un peu biaisé ;).

    Vu le titre du prochain article, je me doute de la suite !

    De 13 à 18ans aucun petit désir pour des camarades de classe ou des discussions entre filles parlant de sexe ? Noooon ? !

    RépondreSupprimer
  2. Et si...
    Avec mes copines de collège/lycée on était tellement branchée études ( et limite concurrence des notes même... entretenue par nos parents, çà marche le coup de comparaison aux meilleures amies... ), pas d'intérêt pour les garçons. LE loisir, c'était la danse ( on était dans les mêmes cours ).

    RépondreSupprimer
  3. Quand j'y repense, je me dis que si j'avais été un peu plus études qu'obsédé par les filles entre 13 et 18 ans, j'aurais eu de meilleurs résultats.

    Et puis, je reviens vite à la raison, parce qu'au final, avec un Bac+5, un metier serieux qui marche fort (meme en temps de crise), je me dis que j'ai bien fait d'en profiter.

    Laume

    RépondreSupprimer
  4. Rhalala les flirts d'ado... çà ne m'a pas du tout manqué, et je me suis vite rattrapée !

    RépondreSupprimer