28 juillet 2012

Le bon coin... libertin ?

En pleine flânerie sur le bon coin, le fameux site de ventes, gratuit et sans commission, à la recherche de petites ardoises à planter pour nommer mes plantations ( notez l'importance du truc ! promis je relève le niveau à la rentrée ), une idée me vient.



Est-ce que ça se vend/achète sur le bon coin un club libertin ???

Le principe de ce site est justement de pouvoir absolument tout vendre/acheter. Alors pourquoi pas.

Je réinitialise ma recherche, tapant tout simplement " club libertin " dans " toute la France ". Je m'attendais à un message courtois du style " aucun bien ne correspond à votre recherche ". Ou à un humoristique " libellé de recherche inconnu ".

Et bien non !

Il y a bien des clubs libertins à vendre sur le bon coin ! Et pas moins de 7 ou 8 à l'heure où j'écris ce message !

J'étais loin de me douter de ce résultat ! Pensant que le commerce de club libertin était plutôt discret, assez fermé dans le milieu. Un ami d'ami qui reprend le flambeau, ou une transmission familiale, ou des annonces passées dans la presse spécialisée.

Mais finalement c'est comme un restaurant ou une boutique de vêtements : quand le propriétaire arrive en âge de la retraite, ou souhaite changer de métier ou de région, tout simplement, il vend son établissement. Logique en fait...


Pour ceux qui se sentiraient pousser une nouvelle vocation :

- au Boulou dans les Pyrénées Orientales
- à Montpellier ou à Pèzenas dans l'Hérault
- à Roumazières-Loubert en Charente
- à Montluçon dans l'Allier
- à Saint-Malo en Ille-et-Vilaine
- à Nice dans les Alpes Maritimes
- à Grécourt dans la somme


( ces liens ne seront plus valide à expirations de leurs annonces respectives, peut être en trouverons-nous de nouveaux d'ici quelques semaines ! )


Combien d'entre vous seraient potentiellement intéressés par ce métier assez particulier ?
Et prêts à changer de région pour cela ?
Ou préféreriez-vous tout commencer à zéro par l'achat de murs ou d'un terrain dans votre région ?

16 commentaires:

  1. Belle trouvaille ! Et avec des prix qui commencent à 75000€, c'est presque abordable...
    Mon boulot cherche à se débarrasser des gens en trop et offre un petit pécule pour commencer son business... Me reste à aller voir les RH en disant que je veux ouvrir un club libertin :)

    RépondreSupprimer
  2. Attention au prix de 75 000 €, l'annonce précise que ce sont les 50% à verser à l'achat, le reste pouvant être versé dans l'année. ( moi aussi je me suis faite avoir ^^ )

    RépondreSupprimer
  3. Sourire,
    cela fait deux trois ans que je regarde les annonces passer
    Beaucoup dans le sud ouest d'ailleurs ... une conclusion à tirer ?
    Ici on est prêt à se lancer dans l'aventure mais le club que nous visons, fermé depuis 6 ans, n'est pas à vendre pour cause de procédure judiciaire en cours !
    Dommage, il est à 10 mns de la maison :pp

    RépondreSupprimer
  4. De temps en temps quand nous voyons une belle bâtisse, ou une que l'on pourrait retaper, il nous arrive de faire des plans sur la comète en imaginant y faire un gîte libertin.

    Mais je doute que nous passions à l'acte un jour... enfin qui sait !

    RépondreSupprimer
  5. Goormand :
    cela serait une très bonne nouvelle. Les gîtes libertins manquent en France, et je suis sur qu'il y a un marché.

    Nous avons eu l'occasion de passer par une futur gite libertin (abandonné depuis)(voir nos billets de l'été 2009).
    Nous avons beaucoup évoqué le sujet à l'époque.

    la question centrale revenant à chaque fois étant : qu'est ce qui différencie un gite classique d'un gite libertin ?
    un espace (piscine, jacuzzi, salon, ...) ou les couples présents peuvent se retrouver et coquiner? Une tolérance des propriétaires sur le nombre de clients qui occupent les lits? Des cadeaux d'accueil spécifiques?

    Et puis d'autres questions en découlent:
    Si c'est un gite libertin, chacun peut rester chez soi, sans en sortir, donc peu de communication. Dans ces cas la, pourquoi ne pas faire plutot des chambres d'hotes, les occupants étant bien obligés de sortir de leur chambre pour se restaurer... Avec pourquoi pas, l'organisation par les propriétaires de moments de rassemblement des clients (jeux, discussions, danse, ...) et pourquoi ne pas le coupler avec un club libertin ?
    Avec package à la clé.

    et puis on peut aller plus loin.
    si on va dans un gite libertin ou des chambres d'hotes libertines, c'est pour y rencontrer du monde. mais la question qui reviendra pour tous les clients sera toujours qui vais je rencontrer sur place? vont-ils me plaire?
    dans ces cas la, la mise en place d'un site internet pour consulter les fiches des clients présents par période de réservation...

    l'idée qui me botterait le plus (je ne me souviens plus si je l'ai évoqué sur note blog), ce serait la mise en place de miroir sans tain. de chaque coté des chambres contiguës. avec des volets associés. Ainsi chacun choisit s'il veut se montrer, et chacun choisit s'il veut voir.


    Pour en revenir aux questions de Miss Dactari. Je ne pense pas que nous sauterons le pas. La gestion au quotidien de gîtes ou de chambres d’hôtes, ce n'est pas trop notre truc. Par contre, la mise en place, la création du concept, l'accompagnement d'une personne (ou d'un couple) qui souhaite ouvrir un établissement de ce genre, je pense que ca nous plairait beaucoup.
    Pour le gite cité plus haut nous avons crée le site internet et réalisé les photos pour l'habiller. cela reste une semaine inoubliable. Un souvenir très profond pour nous. Et, nous n'avions pas demandé de dédommagement financier. Juste la possibilité de séjourner dans ce gite à titre gracieux pendant cette semaine de "travail".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Palaume tu mets le doigts sur le soucis que me posent les gîtes libertins, ou chambre d'hôtes libertines : le casting.

      Par définition un gîte ou une chambre d'hôtes c'est à taille humaine, relativement " petit ", pas plus d'une dizaine de chambre ( sinon on tombe dans la résidence libertine, comme il y en a au Cap d'Agde, sans le côté intime d'être reçu chez l'habitant ).

      Donc " seulement " une petite dizaine de couples, ou une dizaine/quinzaine de personne si c'est un établissement mixte. C'est peu pour avoir une chance de trouver des affinités.
      Et dans le cas où on ne trouverait pas d'affinité, cela devient un gîte lambda, avec des voisins qui s'amusent ( et pas nous...).

      C'est pour cela que je ne suis jamais allée, et ne prévois pas d'aller dans les quelques établissements du genre qui existent en france. Je crains trop la déception sur le casting.


      Je verrais plutôt un endroit qui se loue pour un groupe déjà constitué. L'équivalent des soirées libertines dans les suites d'hôtel ou à domicile, mais dans un endroit qui sent bon le week-end, et conçu pour cela. Aucune incertitude sur la réussite du week-end, puisqu'on sait avec qui on y va.

      Supprimer
    2. Si tu louais un gite "spécialisé" avec un groupe déjà constitué, qu'aimerais tu y trouver?
      Qu'est ce qui ferait la différence par rapport à un gite normal?

      (pour info, lors de nos reflexions avec les propriétaires du gite libertin en haute savoie - été 2009, ils envisageaient de laisser 2 sites internets totalement séparés. L'un libertin, l'autre normal et en fonction de l'origine des contacts, décorer le gite avec quelques éléments spéciaux :
      tableau representant un paysage de montagne ou d'un couple enlacé
      corbeille d'accueil pleine de spécialités locales ou de jouets coquins
      bibliothèque avec des romans hitoriques régionaux ou des romans érotiques.
      ...

      Supprimer
  6. Seul point important : pas de vis à vis, pas de voisins trop proches. Pour que les libertins puissent se balader à poil ou dans la tenue qu'ils veulent dans l'établissement, et qu'ils n'aient pas à limiter le niveau sonore de leurs activités.
    ( et de la literie de bonne qualité évidement, mais ça on l'attend aussi d'un gîte vertical, même si ce n'est que pour dormir )

    Tout le reste sont des fioritures qui peuvent être sympa, mais qui ne sont pas indispensables. Si on est en groupe d'amis qui se plaisent, les choses se feront d'elles même, sans besoins particuliers. Juste poubelles et mouchoirs comme en club libertin pour garder les lieux propres. Mais pas non plus estampillés " sexe ". Poubelle : style vide-poche en céramique, et mouchoirs dans le tiroir de la table de nuit, discret.

    Ce qui me plairait justement ce serait de débaucher un endroit vertical, sans avoir l'impression d'être dans un endroit libertin.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis d'accord sur le principe de "Chambre d'Hôte" plutôt qu'un gîte, pour obliger à un peu d'interaction.

    Mais je rejoins clairement missdactari sur un point : si je devais aller en gîte libertin (ou chambre d'hôte) ce serait clairement en groupe constitué, car je ne prendrai pas le risque du casting non plus.
    Ça peut être un plus (ie se mélanger avec un autre groupe s'il y a des affinités) mais tant qu'à payer, j'espère au moins pouvoir m'amuser avec des amis "connus" que de prendre le risque de tomber sur un groupe de beauf trollesque et de regretter d'avoir payé pour "ça"...

    Evidemment cela complique un peu le business plan de l'établissement qui de mon point de vue doit pouvoir accueillir plusieurs groupes de taille raisonnable (ou moins 3 ou 4 couples + éventuellement des HS) et tenter de faire "monter la sauce".
    Pas évident, et surtout cela demande une capacité d’accueil qui devient importante, et demande donc une fréquentation élevée !

    RépondreSupprimer
  8. Pour info, la notion de chambre d'hôtes est assez restrictive.
    le propriétaire doit être sur place, et l'accueil ne peut dépasser 5 chambres (il doit y avoir un nombre max de places, je suppose)

    Finalement, la meilleure solution est surement de multiples corps de batiments formant chacun un gite. avec des équipement communs.

    RépondreSupprimer
  9. Ha mince je ne savais pas qu'il y avait une limitation du nombre de clients.
    De toute façon un tel établissement ne pourrait pas porter le label officiel " chambre d'hôtes " ou " gîte de france ", car il ne pourrait pas être référencé dans ces guides qui sont de véritables bibles depuis des années. Ou alors avec une explication très claire sur la nature de l'établissement, interdiction aux mineurs, libertin-friendly si pas libertin ( donc ambiance plus soft ? ).

    Est-ce que la limitation est toujours d'actualité si ce n'est pas un " vrai " établissement comme les verticaux.

    De toute façon pour ouvrir ce genre d'établissement, je pense qu'il est indispensable de prendre conseil auprès de personnes compétentes ( notaire, avocat ), pour être sûr d'être conforme aux lois. ( et là les désillusions doivent commencer...)

    RépondreSupprimer
  10. C'est un projet qui nous trotte dans la tête... Toutes vos questions maintes fois posées ! Oui la chambre d'hôtes, ça semble impossible, les labels (même Gîte de France) impossibles également, pas dans leur ligne de com' ! normal en fait.
    La déception des gens présents ! Aïe... comme en sauna, ou ailleurs non ? Et si cet endroit, isolé, accueillant, beau, bien équipé, s'ouvrait aux invités des couples en goguette, sans autre supplément que le prix d'une entrée comme pour un externe qui viendrait en soirée, les chambres ne doivent pas servir qu'à dormir à deux, ça serait dommage ; s'il permettait en plus de découvrir une belle région autour... tout pour passer un bon WE, une bonne semaine, le plaisir en plus.
    10 chambres max oui ! juste des chambres pour que les gens sortent, tout le reste en pièces communes : un resto, un salon-bar "de rencontre", des activités intellectuelles, aquatiques forcément, une ouverture sur les libertins du coin ; tout ça sous forme de club, avec des membres un peu triés (pas sur le physique, mais plutôt sur les qualités humaines)
    Petit sondage : 110 euros la nuit pour deux, séjours we ou plus longs, avec accès à toutes les installations, petit dej, et possibilité d'une formule demi ou pension complète en plus ... intervenants extérieurs (massages ou soin du corps) vous en pensez quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le risque de ne pas trouver d'affinité dans ce genre d'établissement est effectivement le même qu'en club ou sauna.
      Sauf qu'en club ou saune il y a plus de monde, donc augmentation des chances de trouver des affinités.
      Et surtout c'est moins cher !

      Je ne mettrai pas 110€ dans une nuit en gîtes/chambre d'hôte, alors que pour ce prix là je peux sortir plusieurs fois en club ou sauna, avec à 99% l'assurance de trouver des affinités.

      Surtout qu'au prix de la nuit, il faut ajouter la route ( temps de trajet et investissement, essence, péages ), parce que ça ne me viendrait pas à l'idée d'aller en gîte à côté de chez moi. Je préfèrerai combiner ça avec un voyage dans une autre région ( villégiature, clubs ou saune du coin etc...)


      ( et bien sûr ne pas raisonner uniquement pour les couples, donc un tarif d'une chambre pour un solo à voir aussi )

      Supprimer
  11. J'ai mal précisé ! nous sommes en Côte d'Or, a côté de la côte de Nuits, et on compte entre autre sur cet aspect pour les gens d'ailleurs qui voudraient passer quelques jours, moins loin et moins chers qu'au Cap, avec la possibilité de pimenter un peu le séjour, de ramener des gens rencontrés sur les sites ou ds le coin.
    Et clairement les femmes seules et même quelques couples se verraient offrir (par (re)connaissance...) des séjours à prix réduits, les hommes seuls seraient de toute façon en minorité (10% max des hôtes).

    RépondreSupprimer
  12. ( réponse éditée, j'avais mal situé votre localisation ^^ )

    10% max des hôtes en hommes seuls, pour une dizaine de chambres, ça fait 1 homme ? Là vous écartez tous les couples en recherche de mixité, voir de pluralité. Donc autant dire clairement que c'est un établissement réservés aux couples ( puisqu'au final, ce serait quasiment le cas ).

    ( et donc pour moi ça devrait être encore moins cher, puisque ce serait une simple chambre d'hôtes lambda, sans libertinage ^^ )

    RépondreSupprimer