14 novembre 2010

Une vanille au donjon


Depuis plusieurs jours que je ressasse cet article, ne trouvant pas l'inspiration ni l'idée salvatrice, il est temps de me jeter à l'eau, et de parler, brièvement, de cette sortie, plutôt que de continuer à la taire.




Cette après-midi aux Goûters du Divins Marquis, au sein du club BDSM Cris et Chuchotements, était prévue depuis au moins 4 ou 5 mois ( il faut bien ça pour faire coordonner 2 emplois du temps parfois ). Attendue avec impatience, pensée et repensée, imaginée d'une dizaine de manières différentes, et presque redoutée ( 1h avant l'ouverture ^^ par principe, pour ajouter du piment ).



Difficile de décrire cette première sortie dans un club BDSM, difficile de parler de ce que l'on commence à peine à découvrir ( je n'y connaissais rien, mais alors strictement rien il y a 4-5 mois, et j'ai eu peu de temps pour me renseigner sur ce très vaste sujet, juste du temps en supplément pour m'assurer que j'avais bien envie de cette sortie ).
Les récits érotiques ne sont pas du tout mon fort, et je me rends compte ces derniers jours que les descriptions de jeux BDSM non plus...


Je pensais prendre la voie de la flemmardise, me disant qu'une photo résumerait le long discours que je n'arrive pas à écrire.
Mon problème est que ma seule photo-souvenir de cette après-midi est un clin d'oeil à un ami : moi en mode " soumise " ! ( mes excuses pour la qualité de la photo...)





C'est vrai que c'était sympa cette croix de St-André... mais dans les jeux BDSM ( rappel de cet acronyme : Bondage et Discipline, Domination et Soumission, Sadisme et Masochisme ) le " discipline " me plaît le plus... surtout si c'est à proximité d'un miroir, pour un contact visuel interposé, plus énigmatique, plus profond ( oui je vais chercher ça loin je sais... ).

Cette après-midi fût donc une découverte de plusieurs jeux BDSM, grâce aux équipements variés proposés par le club, au concours d'autres clients, et aux idées du staff.

J'ai confirmé mon caractère de " switch " : mon goût pour la permutation ( soudaine, inattendue, surprenante ! ) des rôles au cours des jeux.

De quoi faire enrager mon ami et accompagnateur, qui n'est pas habitué à jouer avec des... insoumises.

Une bonne solution pour réconcilier tout le monde ( avant de se taper dessus, pour de vrai ^^ ), faire appel à un, non des amis, et la suite... et bien il y a un lit dans ce club... plus qu'à nous inventer un jeu D/s-ement sexuel avec nos invités, et là il ne faut pas me demander 2 fois de jouer à la soumise ! :-)


A refaire ! Il me reste des accessoires à tester, des scénarios à inventer et mettre en pratique, et bien sûr des personnages BDSM ( bien plus que des personnes ) à découvrir, et à connaître au cours d'un jeu.



Merci M. pour cette belle après-midi.

6 commentaires:

  1. Miss Dactari, vous variez les plaisirs...

    L'idée du BDSM ne m'a traversé l'esprit que récemment. Plutôt réfractaire à la base, ça ne me déplairait pas maintenant d'essayer. Plutôt en mode soumis !! ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'étais comme vous : une idée venue suite à une rencontre avec un amateur de BDSM, alors qu'avant je n'y avais jamais pensé ( quelques jeux D/s occasionnellement avec un ex petit-ami, mais sans plus ).
    Des explications claires de sa part, des recherches de mon côté, et le temps qu'il faut pour avoir une envie et des motivations suffisantes pour passer une belle après-midi.

    RépondreSupprimer
  3. Mais quel est le 0+$£¤%* qui a posé cette #~*¤%!§ d'étoile là?
    ;-)

    Le titre de cet article est très bien trouvé.

    RépondreSupprimer
  4. Nous avons très envie d'aller aux fameux "goûters" et ce petit récit me rend encore plus impatiente...en mode soumise exclusivement :-)
    Très belle, la photo sur la croix...c'est l'un des accessoires que je préfère (mais à l'Hyppo, c'est moins drôle)

    RépondreSupprimer
  5. Alors vous serez contents d'apprendre qu'à C&C, les croix... il y en a 2 !
    Et des anneaux aux murs et plafonds un peu partout, pour y attacher des cordes comme on le veut.

    RépondreSupprimer