20 novembre 2010

Film recommandé

La mode télévisuelle actuelle est aux documentaires ou reportages " libertins ", une dizaine recensés cette année. Quand ils ne sont pas catastrophiques, ils comportent de graves erreurs, des jugements arbitraires du journaleux, ou un amalgame de choses très différentes, voir contradictoires.
Parfois on a la chance de trouver quelques minutes d'interviews de libertin, du vrai, du vécu, mais qui reste très personnel, une explication parfois intéressante, mais qui n'est pas la voix libertine universelle ( chose que le reportage ne précise jamais ).
Quelques analyses de " professionnels du sujet " ( sexologues, anthropologues, etc...).
L'occasion de visiter de l'intérieur des clubs libertins, mais souvent les mêmes.
Et de " voir " concrètement ce que font les libertins dans un club. Malheureusement les caméras focalisent toujours sur la danseuse sexy à la barre, ou sur le duo lesbien... les images les plus vendeuses ! Mr et Mme tout le monde en " simple " plan échangiste avec Mr et Mme commun des mortels, c'est tellement moins vendeur...

Donc plutôt que de s'abrutir l'esprit d'idioties de ces reportages...
De subir la mauvaise image donnée des libertins ( et surtout des libertines, ces chaudasses...)...
De constater les faux conseils donnés aux novices, nous les propulsant dans les clubs libertins, au péril de leur couple mal renseigné ( mais ils l'auront cherché, on ne se lance pas en club libertin juste suite à un malheureux reportage ). Au péril aussi de l'ambiance des clubs, qui deviennent des discothèques ou des saunas naturistes, remplis de touristes, sans la moindre envie de sexualité plurielle.




Je vous propose plutôt de l'imaginaire et du rêve, par un très beau film : La Princesse de Montpensier, actuellement dans les salles.

Ce film ne parle pas de libertinage, mais plutôt de liberté.
La Princesse aime Henri, mais un mariage est arrangé avec un autre homme par leurs familles respectives. Elle fera tout pour se libérer de ce mariage forcé, et retrouver Henri. Tout en se protégeant du roi et de son précepteur, fous amoureux d'elle, voulant l'empêcher de retrouver Henri, et cherchant à prendre la place de son mari.

Scénario assez classique d'amours interdits, mais je suis toujours aussi émue par ces destins de femmes.

Un film que je recommande donc à tous, des passionnés d'Histoire aux adeptes de films romantiques.
Un film qui m'a rappelé ( mais en bien ! sans impression de plagiat ni d'ennui du déjà-vu ) :
la Reine Margot, pour l'époque historique.
et Marie-Antoinette, pour la scène de bal masqué.

Toutes 3 des mariages forcés, des amants interdits, et une fin malheureuse pour les amoureux.
Toutes 3 des femmes de caractère, n'aspirant qu'à une chose : être libres. Libres avec celui qu'elles aiment.

( des beaux mecs à moitié nu se battant en sueur au péril de leur vie, du sexe cru sans être porno, des robes somptueuses , des scènes de bal féeriques, bon ça c'est mon côté nunuche cinématographique, mais j'assume )



+ =

4 commentaires:

  1. Effectivement, je suis tombé sur 2 ou 3 de ces reportages sur le monde libertin récemment.

    Le gros problème, c'est que certains de ces reportages (voire tous ?) sont totalement bidonnés et joués, mais présentés comme la réalité.

    Par exemple sur NRJ12, dans l'émission Tellement Vrai, un "reportage" sur le village naturiste du Cap d'Agde il y a un mois ou deux, dans lequel on pouvait suivre : le jeune couple qui découvre le Cap et qui tente sa première expérience échangiste, le gay proprio d'un magasin de fringue et qui cherche l'amour, la femme "cougar" de 40 ans qui cherche de la jeune chair fraîche prête à consommer, et les deux copines qui débarquent comme saisonnières...


    Sauf que j'ai discuté sur Facebook avec la "femme cougar", elle m'a confirmé que c'est purement un rôle (elle vit avec un compagnon de son âge). Et les 2 soit-disant saisonnières qui débarquent pour la 1ère fois au Cap sont bien connu là-bas, ce sont notamment des actrices X, l'une d'entre elle habite même au Cap en permanence et y possède une boutique.
    Je ne sais pas pour les autres, mais j'imagine que c'est également bidon.
    Tous ces "acteurs amateurs" avaient d'ailleurs été recrutés par la production via une annonce passée dans un groupe Facebook relatif au Cap d'Agde (j'ai moi aussi créé un groupe sur le Cap d'Agde, mais le mien ne devait pas être assez gros pour les intéresser ! ).

    RépondreSupprimer
  2. Un peu tard pour réagir, mais j'ai adoré "La Princesse de Montpensier"...Cela dit, je suis une fan de Mme de Lafayette. Tavernier a très bien servi l'auteur avec ce film magnifique en costumes. J'ai beaucoup aimé aussi "Marie-Antoinette" et "La Reine Margot". Finalement, 3 femmes qui veulent être libres dans un monde où il n'y a pas de liberté (et encore moins pour les femmes), et 3 actrices d'exception...avec une petite préférence pour Adjani si belle et si tragique...

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai appris que après avoir vu le film qu'il était adapté d'un roman. Mon bouquin de mes prochaines vacances sera de et auteure c'est décidé !

    Pour les 3 actrices, mon petit faible irait plutôt à Kristen Dunst. Sans enlever de mérite aux deux autres, mais sa moue derrière son éventail... à en devenir bi ( si si !!! ) !

    RépondreSupprimer
  4. Inutile d'attendre les vacances : "La Princesse de Montpensier" c'est une nouvelle de 35 pages...Mais tu peux coupler avec "La Princesse de Clèves" (du même auteur), sa "petite soeur" en quelque sorte (le roman a été publié une vingtaine d'années après la nouvelle), si différente(dans ses choix), mais si semblable au fond. Contrairement à ce que prétendent certains, il faut lire "La Princesse de Clèves" :-) !
    C'est vrai que Kirsten Dunst est charmante, mais que veux-tu, je crois que c'est quand même Adjani qui m'aurait rendu bi il y a 20 ans (et même encore maintenant (ah ses yeux bleus, ses cheveux noirs et sa bouche, sans parler de son teint de porcelaine...)

    RépondreSupprimer