18 septembre 2010

Se déguiser en " libertine " ?


Cet article sera très subjectif, puisqu'il fera référence à mes goûts personnels. Voilà c'est dit.



Ma question est très simple : pourquoi pour de ( trop... ) nombreuses personnes, " libertine " rime-t'il avec " pute ", au point de vue vestimentaire ?


Quelle horreur de voir en club des femmes portant des robes ( enfin si on appelle ça des robes ), alors soit microscopiques, soit 3 tailles trop petites, soit ridicules, soit vulgaires, soit mal coupées, soit avec le soutien-gorge qui dépasse, etc... la liste est longue...






Quand " libertine " rime avec " sexy ".


Je ne comprends pas pourquoi une femme, au moment où elle se prépare à sortir en club, choisi ce bout de machin en résille rose fluo, acheté sur un site dit de " robes libertines ", vendu en taille unique ( donc taille mannequin à la poitrine qui tient parfaitement bien ). Cette femme se retrouve donc : ridiculement boudinée ( c'est une femme, pas une mannequin anorexique ), la poitrine ballottant ( c'est une femme, pas une poupée sur-gonflée ), et surtout vulgaire.

Parfois pour compléter le tableau elle a le string avec le papillon en paillette à l'arrière, les faux ongles qui empêchent de sortir sa CB du distributeur de billet, et le maquillage d'une voiture volée.

Mais elle ( ou parfois juste son mari...) se trouve sexy, s'éclatera à s'exhiber à la barre de la piste de danse, c'est légitime, ce n'est pas tous les jours qu'elle peut profiter de cette tenue.
Beaucoup d'hommes aimeront, elle aura une foule à ses pieds, fera son show, et plus si affinité.
Elle est heureuse, décomplexée, vivante !
Grand bien lui fasse.

Mais pourquoi ce besoin de passer pour une pute du bois de boulogne pour faire sa soirée libertine ? Est-ce qu'elle serait tout aussi libertine d'esprit si elle était en jean ? Est-ce que la tenue lui est indispensable pour rentrer dans la peau de son personnage de libertine ? Est-ce qu'avant de commencer à baizer elle a besoin d'autres rituels indispensable en plus du déguisement ?





Quand " libertine " rime avec " sensuelle ".



Je considère une sortie libertine comme un évènement important. Même si il peut se reproduire 3 fois dans la semaine, il reste un évènement, et donc je m'y apprête.
Trop souvent j'ai vu des femmes en clubs qui visiblement avant de sortir avait enfilé leur robe de " libertine ", hop la paire de talons qu'on a pour sortir, éventuellement un coup de peigne si on a le temps, et c'est parti pour la soirée.
Mais pour moi un évènement mérite plus que ça.
Pas tellement en temps passé dans la salle de bain et devant la penderie ( avec l'habitude on apprend à s'apprêter vite ), mais juste en adéquation avec la soirée prévue.


En club libertin, je veux plaire par ma présentation, mon charisme, et ma sensualité.
Je veux être sensuelle et élégante, pas sexy.
Attirante, pas bandante ( pas au premier coup d'oeil du moins ^^ ).
Qu'on voit l'aura d'une allure générale, pas un cul exhibé.
Une personne que l'on a envie de séduire, pas d'allonger ( pas au premier coup d'oeil du moins ^^ bis ).


Donc exit les déguisements de putes. Je préfère de loin une tenue moins dénudée, mais diablement plus sensuelle. Robes, ou jupe et haut, je n'ai pas de préférence, peut être aux robes, en une seule pièce elles sont plus pratique en coins câlins.
N'ayant pas l'intention d'être ridicule à marcher en canard, je limite la hauteur de mes talons à ce que je sais porter. Et n'étant pas maquilleuse professionnelle je préfère y aller molo sur les pinceaux, effet " nude " plutôt que voiture volée.



Ensuite il y a la question de la taille des vêtements. Rares sont les femmes qui comme moi font de grandes tailles, et qui en sont consciente... J'ai l'impression que ces femmes ont tellement envie d'être " belles " pour sortir, qu'elles en oublient qu'elles seront beaucoup plus belle dans leur 42 habituel, que dans le 36 des mannequins, ces " belles " femmes, elles...
Sauf que le boudinage, c'est moche, la femme qui tire sur sa jupe ou remet sa poitrine dans sa robe, c'est ridicule. Alors autant assumer son corps, et s'habiller en conséquence ( ou se bouger pour que ça change, si on ne supporte pas son état ), une femme épanouie est beaucoup plus attirante qu'une complexée qui essaye de se cacher derrière son bout de tissu.



Mais tout cela reste une question de goûts. Je n'aime pas les femmes déguisées en putes, et je suppose qu'elles me trouvent déguisée en " Hippodrome de Longchamps ", et se demandent bien pourquoi je me la joue classe pour baizer ( c'est vrai que baizer dans une robe à 2/3 de smic c'est compliqué tellement on a peur de l'abîmer, mais les meilleurs clubs l'ont compris et mettent des portemanteaux dans les coins câlins ).
Mais pour moi une sortie libertine, ce si bel évènement, c'est l'occasion d'allier 2 plaisirs : le libertinage, et la tenue de soirée.



On me pose souvent la question des finances : des robes de soirées coûtent plus cher que des robes " libertines ".
Oui c'est vrai. C'est un choix que je fais des dépenses de mon budget de loisirs.
Sauf que les robes de soirées sont doublement rentabilisées : en soirées libertines, mais aussi en soirées verticales ( anniversaire, mariage, etc...).


Le débat sur l'élitisme dans le libertinage est récurent, et tout le monde le pratique.
Les plus férus du non-élitisme-si-on-est-vrai-libertin-on-aime-tout-le-monde le pratiquent bien évidement eux aussi, s'ils ont le choix, ils ne sont pas attirés par les personnes dont ils n'aiment pas le physique/comportement/tenue vestimentaire, ils les acceptent en orgie, noyés dans la masse une fois tout le monde nu ça passe ( mais chut faut pas le dire trop fort ).
Quand je vois des personnes charmantes, déguisées en pute, la seule réflexion qui me vienne à l'esprit c'est " quel gâchis... ", et au cours de la soirée c'est vers d'autres personnes que je me tournerai.



Avant de m'attirer les foudre de celles que je viens de qualifier de " putes " ( humour ! ) je conclurai juste par : " qui se ressemble s'assemblent ", les clubs libertins ou les soirées privées sont assez nombreux pour que chacun trouve le type de clientèle dont il a envie, sans avoir à " subir " une ambiance qui ne plait pas.


Et la petite anecdote pour la fin : dans un sas de club, devant moi une grande blonde, un corps de podium, un visage angélique, mais... le soutien-gorge triangle en lamé doré, sur une micro-jupe en cuir rouge, avec des cuissardes à clous. Elle et son accompagnateur sont refusés à l'entrée, moi dans ma robe de soirée je passe. J'ai très clairement lu dans son regard exorbité vers moi le " mais !!! elle est plus moche que moi elle !!! pourquoi elle rentre et pas moi ??? ". Le videur, devant leur insistance a tranché " l'élégance est de mise lorsqu'on sort ". cqfd.

19 commentaires:

  1. Miss Dacatri,

    Vous avez parfaitement raison et ma compagne est complètement de votre avis. Elle ne sort qu'en robe cocktail à ma plus grande joie. D&G, Miu-Miu, Prada... Et l'unique tenue "fetish" qu'elle a, a été ajustée par une couturière. Quel plaisir d'imaginer que l'on va découvrir une femme dévoilant peu, goûter au risque de l'imprévu (car rien ne semble "téléphoné"). Encore une fois, vous avez mille fois raion.
    (e-v37 sur netech)

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir, et bienvenue à vous deux chez moi ;)

    Les marques des vêtements ne m'importent pas tellement, on peut être ridicule en robe de haute couture si la coupe ne s'accorde pas au physique, ou si ça se voit qu'on n'est pas à l'aise dans le type de vêtement qu'on n'a pas l'habitude de porter, le rendu est plus important que le nom sur l'étiquette de la robe ( ou son prix ).
    C'est juste un plaisir d'aller faire du shopping dans un magasin de telle ou telle grande marque, mais pas une fin en soit.

    Et je n'ai pas parlé de mes 2 robes au style fétichiste, parce qu'elles sont pour des soirées particulières ( là je parlais juste des clubs libertins, n'étant pas très calée en soirée fétichiste je n'ai pas encore d'avis sur la question ).

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait d'accord !!;) Mea culpa
    Mais ouf ! Elle n'est pas ridicule du tout, quelles que soient les marques de robes qu'elle porte. J'ai mentionné les dernières qu'elle a porté (j'avoue , je l'ai aussi fait exprès, par orgueil mâle). Mais quelle que soit la marque, elle n'hésite pas à retailler, ajuster, modifier pour que ça lui plaise totalement... Et puis plaire demande aussi un peu de volonté et de discipline...
    Le principal est plutôt de valoriser ce qui est remarquable. Certaines sont réellement avantagées en pantalon (silhouette soulignée), d'autres en robes courtes (jolies jambes)... Sachant qu'il est inutile d'exhiber ses défauts. Elles gagnent ainsi de la considération et eux prennent davantage de plaisir à la regarder.

    RépondreSupprimer
  4. (hors sujet). J'ai lu d'autres post sur votre blog, notamment sur l'échangisme, terme très réducteur, puisque même vivant en couple marié, nous considérons que nous n'avons rien à échanger. Nous avons d'ailleurs parfois un amant(e), indépendamment des soirées communes. Pour aller plus loin, j'ajoute que certains purs "échangistes" (terme laid à mon avis) et se disant libertins ne comprennent pas que dans linertinage il y a le mot liberté. Liberté de ne pas vouloir, de ne rien faire parfois.

    RépondreSupprimer
  5. Tentations-libertines19 septembre 2010 à 12:41

    Bonjour Missdactari,
    Je partage à 200% ton point de vue. Merci de l'avoir si bien exprimé !

    Miss TL

    RépondreSupprimer
  6. Le problème étant que les nanas que je juge ( par mon avis personnel ) déguisées en pute, me disent elles aussi qu'elle partage mon avis, qu'elle préfèrent l'élégance ( qu'elles jugent avoir ), au " pire " ( je préfère ne pas imaginer ce " pire " ).
    C'est juste une question de goûts ;)

    RépondreSupprimer
  7. La différence vient peut-être que apparement, pour vous, le libertinage fait partie intégrante de votre vie.
    Pour d'autres, c'est peut-être juste un moment à part, un espace-temps un peu en-dehors de leur vie de tous les jours, et que pour entrer dans ce moment elles ont besoin d'un costume. Un costume pour être dans la "coutume", rentrer dans une charge, un rôle.
    Bien sur on peut s'interroger sur l'imaginaire véhiculé par la télé, le porno ou que sais-je encore, qui associe ce genre de costume...

    Après, si elles ne se sentent pas "dé-guisée" (pas à leur guise), et donc qu'elles sont bien comme ça, ça reste effectivement une histoire de gout de chacun.

    RépondreSupprimer
  8. Hallelujah !!!(ou plutot hallelumissdactari)

    Nous partageons complètement ton avis.

    Je ne dis pas que c'est pour cela que nous ne sortons pas en club sec, mais cela représente une part non négligeable de notre frilosité à nous y rendre.

    Si un corps n'est pas à notre gout, nous préférons de loin le voir nu que mal habillé.

    Comme tu le disais, cela n'a rien a voir avec le prix. Pa possède de très belles robes. Pas de grand couturier, mais des marques dont le prix est peut être un peu élevé pour certaines personnes qui veulent sortir sans en avoir les moyens. Les tarifs en club sont parfois rédhibitoires pour les petites bourses. (sans jeu de mot).

    il n’empêche qu'elle a aussi des robes, tops et jupes achetés pas cher dans des chaines de magasins très répandus ou dans des petites boutiques proches de chez nous.

    Tous ces vêtements ont l'avantage de mettre en avant ses plus beaux atouts en évitant de dévoiler ses petits défauts.

    Des tenues qu'elle met aussi lorsque nous allons au moon city. Parce que le but de tout cela, c'est avant tout de se sentir belle.

    Laume

    RépondreSupprimer
  9. @ matou :

    Je suis libertine, " point barre " comme on dit. Je ne le suis pas juste le samedi soir de 22h à 3h du matin. Donc je le suis en jean, ou dans n'importe quelle tenue, sans avoir besoin d'artifices pour l'être. Je ne rentre pas dans le rôle de la libertine, je le suis.

    Je vous rejoins sur l'image véhiculée par la télé, dans TOUS les reportages traitant du libertinage on voit des femmes déguisées en pute se secouer à la barre sur la piste de danse ( et les scènes sexuelles se résument à de la bisexualité féminine, mais c'est un autre problème ).

    Et votre conclusion est la même que la mienne : si ces femmes se sentent bien, si elles sont heureuses, si elles s'amusent, que demander de plus ? Les clubs ou soirées sont assez nombreux pour y choisir son type de clientèle, et ne pas s'imposer la vue de ce que l'on aime pas, ou qui pire, nous dégoute de l'image donnée aux femmes libertines.



    @ Palaume :

    C'était aussi mon appréhension avant de sortir en club sec : comment s'habiller ? comment être dans le ton de l'endroit ? comment ne pas paraître coincée parce que j'aurai eu le plus de cm² de tissus sur moi ? etc...
    Des interrogations de petite débutante apeurée ^^ Qui maintenant se sont envolées ! Quand on me regarde " bizarre ", j'en fait autant, et de toute façon je m'en fiche totalement, ça ne m'empêche pas de m'amuser et de me sentir très bien comme je suis.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    Nous partageons votre point de vu sur le fait que certaines tenues (notamment les quasi systématiques robres résilles) ne sont pas du meilleur goût. Et nous préférons des tenues plus élégantes avec un zeste de sensualité quand même. Légérement plus court, légéremet plus décoleté, fendu un peu plus haut... inciter le regard et laisser faire l'imagination.
    Le libertin aime aussi connaître quelques détails qu'il est le seul à connaître !
    Nous rajouterons juste deux commentaires:
    1) Un peu de tolérance pour ceux qui prennent plaisir à braver des interdits et à ... ne rien s'interdire ! C'est aussi celà l'esprit libertin.
    Peu importe le regard des autres si nous y prenons du plaisir !
    2) A contrario, il nous semble parfois que certaine tenues ne représente le désir que d'un seul des 2 partenaires ... mais c'est un sujet plus profond qui polue quelque peu le monde libertin.

    Dans tous les cas merci de créer le débat et donc la polémique, respectant ainsi la tradition libertine dont l'échangisme n'est qu'une des nombreuses variantes.

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  11. Bien sûr je suis tolérante envers les goûts vestimentaires de chacun, même s'il est difficile parfois de retenir un fou rire devant le ridicule, ou un air pincé de dégoût devant la vulgarité. Il vaut mieux choisir ses fréquentations, pour n'être que dans un groupe de personne qui plaisent.

    Quand aux hommes qui obligent leurs conjointes à porter telle ou telle tenue, pour s'en servir d'appât, pour se faire les femmes des autres couples, pour moi ce sont juste des queutards, rien de libertin quand on ne cherche pas le bonheur de sa conjointe en ne pensant qu'au sien.

    RépondreSupprimer
  12. Merci de cet article, auquel j'adhère à 200% ! Je trouve certaines tenues ridicules, vulgaires à souhait, et qui donnent une image vraiment trop négative de la femme. Ces femmes qui s'habillent ainsi se voient-elles avec un aussi mauvis regard ? On-elles dont aussi peu de considérations pour elles-mêmes, pour se deguiser ainsi ? On peut être sexy et très "classe", sans être déguisée.

    Merci encore pour ta mise au point !

    RépondreSupprimer
  13. L'habit fait-il le moine dans le milieu? je ne crois pas, par contre je suis convaincue que le mystère crée l'envie et j'aime bien être étonnée
    Le libertinage est un etat d'esprit quelque soit les tendances et gouts de chacun.
    Dans ce milieu c'est un peu "l'auberge espagnole" L'important etant que chacun y trouve son compte.
    Plus perso, lorsque je sors je me confectionne souvent moi même les tenues, surtout pour les soirées Gothique ou Fetish, sinon je détourne des robes de tous les jours afin d'avoir ma propre identité(il arrive de voir la meme micro robe portée par plusieurs femmes lors de la même soirée).
    Ma conclusion : n'est pas libertin qui veut!

    RépondreSupprimer
  14. Je découvre votre blog et, sans lien avec votre article, ces quelques mots pour vous dire à quel point j'apprécie votre univers ! ;-) carinalain23@hotmail.fr

    RépondreSupprimer
  15. @ Sophie : Je me suis aussi posé cette question d'auto-considération, et ce que peuvent penser ces femmes si elles se disent " je ressemble à une pute habillée comme ça ".
    J'en ai conclu :
    - Elles ne se le disent pas, elle s'aiment comme ça, donc elles ne se considèrent pas comme déguisées en putes ( c'est mon/notre avis, pas le leur, chacun ses goûts )
    - C'est un fantasme qu'elle peuvent avoir, assez courant je pense dans les jeux intimes sous la couette de jouer dans ce registre, mais je trouve que cette image devrait rester dans l'intimité, pas étalée en club libertin, et donc à la télé, et donc dans les idées que ce font les gens du libertinage.


    @ Anis Hart : Vu aussi la micro-robe qui se trouvait la semaine d'avant en promo sur les sites de " fringues libertines ", répété sur 2 ou 3 femmes dans la soirée, sic !
    Rentrer dans le moule et se fondre dans la masse, ou être remarquée pour l'originalité de son aura, faites vos choix ;)


    @ carinalain23 : Bienvenue chez moi !

    RépondreSupprimer
  16. Tu as eu raison d'écrire cet article ! Il y a des rimes très belles qu'il faut mettre en valeur !
    kissous
    Am'

    RépondreSupprimer
  17. Je suis tout à fait d'accord avec vous. Je pense que cela s'explique par le fait que de nombreux libertins recherchent de façon assez paradoxale de nouvelles normes dans lesquelles se mouler. Les normes ça rassure. Et si le bon gout était partagé par tous, depuis le temps cela se saurait.

    RépondreSupprimer
  18. Encore une question de point de vue ce " bon " goût, arfff mon soucis reste donc entier, et sa solution unique : bien choisir ses sorties, de " Mon " goût.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Miss,
    Je trouve tes articles trés bien écrits et je suis assez d'accord avec celui-ci.
    On ne s'est croisées qu'une seule fois en club mais je crois bien voir à quel style vestimentaire tu te réfères. Je confirme que, pour ta part, tu sais être élégante sans ostentation. :)
    Et il est vrai qu'on a parfois l'impression que Madame se soumet aux diktats de Monsieur tout en n'étant pas forcément à l'aise, boudinée dans sa mini-robe en latex. Et moi c'est ça qui me met le plus mal à l'aise.
    Aprés, bien que la vulgarité me dérange, si la tenue est assumée.... ma foi, tous les goûts sont dans la nature
    Waow

    RépondreSupprimer