28 mars 2010

Réconciliée avec le HFF 1ère partie


Quand j'ai commencé à libertiner, il y a maintenant plus d'un an et demi ( déjà... ), je n'étais pas du tout, mais alors pas du tout du tout attirée par les femmes. Mes lectures libertines me laissaient un peu dubitative, visiblement une forte majorité de femmes sont bi. Pour ne pas mourir idiote, dès ma 3ème sortie en club j'ai essayé, après tout comment savoir que l'ont aime pas si l'ont n'a pas essayé ? On aura tenu... 45secondes je dirai, un simple baiser, pas le moindre feeling, elle me regarde " t'es pas bi toi non plus ? ". Fou rire de l'assemblée. Rideau.



6 mois passent, et je me dis que ce n'était peut être tout simplement pas la bonne femme, pas au bon endroit, pas au bon moment, et que si le FF ne me plait pas, peut être que le HFF peut me plaire. Alors un club, un soir, un couple qui me propose " vous voulez entrer ? " à la porte d'un coin câlin. 2min cette fois. Mme ne comprenait pas que j'avais besoin de commencer éventuellement pas une petite caresse et un bisou avant un fist sauvage, alors adios amigos ( et je suis allée de trouver un charment jeune homme, très tendre, pour commencer par un massage, puis une suite torride ).




re- 6 mois, un autre club, un autre soir, je vois dans un coin câlin un fameux trio HFF, et là je suis impressionnée par la douceur qui règnent entre les femmes. Elles se caressent, s'embrassent, se lèchent, s'occupent de l'homme, retournent entre elles, tout cela en mouvements très lents. Ce " spectacle " de femmes ne me fait toujours aucun effet, mais je me dis que en douceur, ça ne peut que bien se passer. Par chance, ce couple m'abordera plus tard dans la soirée ( bon pas difficile, ils adorent les HFF, et on n'était que 2 F seules à cette soirée ), alors je les suis. Re-par chance ils gardent cette douceur qu'ils avaient eu avec l'autre femme. Mais non, définitivement, même avec un couple charmant, ça ne me fait rien... pas d'envie de cette femme, aucun plaisir sous ses mains, j'en viens même à penser qu'elle est en trop avec nous, et que l'idéal serait qu'elle nous laisse à 2 son homme et moi. Donc je préfère leur dire que ça ne me plait pas ( ils se rendait d'ailleurs bien compte que je n'étais pas à l'aise ), et on s'est arrêtés.

Donc c'était définitivement clair :je ne suis pas bi, je ne l'ai jamais été, et même une femme ( que je trouve belle, charmante, douce, accompagné de son mari qui lui aussi a toutes les qualités que j'aime ), ne me le fera pas devenir.




Pourtant l'idée d'être 2 F à nous occuper d'1 H ( donc un trio HFF ^^ ) me plait beaucoup. Alors je veux continuer à en faire, mais sans bisexualité.
Dur... très dur... j'avais abandonné...

- marre des cpl dont la F bi est une vraie morte de faim ( pire que certains H ! ), et ne comprends pas le " NON "

- marre des cpl pas libertin pour un sous dont Mme suit Mr contrainte et forcée, pour réaliser le fantasme de Mr de voir bobone avec une autre nana
- marre des adultères consentis, Mr qui utilise l'excuse du HFF pour se sauter une autre nana

- marre des règles absurdes ( à mon sens bien sûr ) de certains cpl

- marre de ceux qui s'engueullent " tu l'as léchée 12 secondes de plus que tu ne m'as léché moi ! "

- marre de faire la bête de foire " hô y'a plus de femmes que d'homme là venez voir c'est hyper rare !!!! "

- marre des commentaires à la con " le salaud il en a 2 pour lui ", " tu m'en prêtes une ? ", " prends l'autre maintenant ! ", qui donnent envie de se baricader dans le coin câlin pour avoir la paix et faire notre trio tranquilles

Et accéssoirement je m'épanouis tellement avec les hommes, que ça me va comme ça.




Et puis... ce week-end... soirée du groupe Doctissimo au Moon... un couple que je commençais à connaitre un peu virtuellement... dont j'appréciais l'esprit libertin... et qui m'ont plu quand je les ai vu pour la première fois.
Elle est bi ( merde... ^^ ), mais ils sont aussi ( d'après ce que je savais d'eux par leurs récits sur leur blog ), autant attachés que moi au respect de leurs partenaires, donc peut être que tout n'était pas perdu ! ;)
Au cours de la soirée, je me retrouve à côté de lui dans le jacuzzi. Nous commençons à parler tous les 3, de tout et de rien, puis de nos expériences libertines. J'arrive à caser que je ne suis pas bi, et que je ne veux plus essayer, les sourires ne s'effacent pas ( ouf, parfois les gens se cassent sans même me souhaiter une bonne fin de soirée...).
Ses mains ( à Lui donc ), se croisent aux miennes. Entouré d' Elle et moi, il a l'air de savourer ce moment.Il nous propose de monter ( officiellement se réchauffer au sauna, nous sommes dans le jacu depuis un moment déjà ). Allez ! je verrai bien ! Mais cette fois je pars avec un bon à priori, j'ai confiance, si ça ne va pas je n'aurai qu'à le dire, tout simplement, et tout ira bien.

Et c'est allé ^^

Malheureusement trop peu de temps devant nous vu l'heure tardive, on a pu commencer à faire ce que j'adore : nous occuper toutes les 2 de lui.
Elle ne m'a fait aucune approche, donc j'ai pu profiter du moment sans rester sur mes gardes ( oui je vous jure c'est à ce point ma " peur " des femmes... et franchement c'est chiant tant que je ne suis pas en confiance...).

Nous n'avons pas échappé au traditionnel ( " et ben il y en a 2 pour lui ! " ), c'est çà de faire un HFF un soir de club mixte, en laissant la porte et le fenêtre ouverte lol ! mais c'était juste un élan de désespoir, car les HS du Moon, rarement de soucis, aucun n'a forcé l'incruste dans " notre " coin câlin sans demander ( et nous en avons invité 2 pendant un moment ), donc je crois que nous avons tous les 3 bien profité de ce trio.


Me voilà donc réconciliée avec le HFF. Ce qui confirme une fois de plus qu'en libertinage, il suffit de tomber sur les bonnes personnes. Tous simplement.



Photos : piquées sur le site du Moon.


23 commentaires:

  1. Moment de plaisir certes un peu écourté mais tellement intense. Ravis de lire qu'il t'a plu autant qu'à nous et au plaisir de retrouver cette complicité dès que possible.
    PS : pour l'anecdote, nous avions aussi lu ton blog avant et nous savions parfaitement que tu n'est pas bi ^_^

    RépondreSupprimer
  2. Même si Lamyss aime les caresses entre femmes, elle n'est pas systématiquement énamourée de sa partenaire. Mais parfois...

    RépondreSupprimer
  3. Marine aime bien la sensualité des femmes mais elle s'arrête aux caresses, être bi(active) chez les femmes n'est peut-être pas si systématique que cela...

    RépondreSupprimer
  4. Ces partenaires féminines ne sont pas trop... déçues ?
    On m'a déjà dit " mais tu fais rien là ! ", ben non je fais rien, j'ai pas envie, c'est tout, c'est comme ça...

    RépondreSupprimer
  5. Excellent ! Ravie de lire que la proximité avec une femme ne te file plus des frissons d'angoisse ehehe ;-) !

    Une belle découverte donc, à renouveler je n'en doute pas.

    (Pff et moi j'ai fais un FFFH encore ce weekend et tjrs pas de mâles au pluriel pour moi toute seule, snif :'( )

    RépondreSupprimer
  6. T'as vu Mélo je progresse hein ! Tout espoir n'est peut être pas perdu ^^

    ( tu vas te faire haïr de bcp de mâles là... il faut vraiment que tu sortes en mixte ;) )

    RépondreSupprimer
  7. Nous avons le sens du sacrifice pour nos amies libertines alors nous allons continuer à te faire progresser ^_^

    RépondreSupprimer
  8. Progresser en supportation de femme dans mon espace de kokinage, et en cuisine asiatique, rholala quel bon partit je vais faire moi ! ;)

    RépondreSupprimer
  9. Heu, faut dire y en a une avec qui t'as testé, elle est pas bi DU TOUT et en plus elle a un sale caractère lol :)

    RépondreSupprimer
  10. Clair celle là elle ne m'y reprendras pas !

    Biz à ta femme ;)

    RépondreSupprimer
  11. Allez on se lance. Ca fait un moment qu'on te lit au hasard de nos pérégrinations sur internet sans avoir jamais franchi la barrière de la communication pour venir commenter chez toi. Ce billet est l’occasion tant il nous interpelle sur plusieurs points.

    Il faut dire que les trios on adore, on a essayé diverses combinaisons et les trios hff, quand ils se passent bien, sont pour nous des moments assez uniques car ils mêlent l’échange, l’équilibre et le partage d’une manière unique pour nous. Il faut dire que léa est bi et que nous tombons généralement aussi sur des filles bi ce qui est peut être un élément important dans cet équilibre. Jamais essayé encore avec une fille non bi donc ton point de vue est très instructif pour nous.

    Pour ce qui concerne le respect, c’est assez marrant mais notre dernière amante nous a raconté exactement la même expérience que toi, avec l’option nana morte de faim et la demande de fist au bout de 5mn. Au final, dégouttée elle a mis un an avant de s’en remettre. Nous avons parfois frôlé la catastrophe sans jamais nous retrouver dans une telle situation heureusement mais nous avons été surpris de voir que certaines femmes pouvaient à ce point manquer de finesse et de sensualité et, au final, car il s’agit de cela, manquer tout simplement de respect.

    Pour tes autres points, couples dont l’un suit l’autre sans en avoir vraiment envie, les engueulades, les règles bizarres qui montrent surtout qu’on n’est pas vraiment d’accord,….. ils ne sont malheureusement pas spécifiques aux trios et trop souvent rencontrés un peu partout…

    RépondreSupprimer
  12. Bienvenue Léa et Léo !

    En trio plusieurs combinaisons sont possibles, et toutes à essayer, je fantasme depuis des mois sur le FHH avec H bi, mais je n'ai pas encore trouvé les bonnes personnes ( même en allant chercher en sauna ouvertement bi/gay ). Et très peu de récits, la bisexualité masculine n'est malheureusement pas ( encore ? ) toujours assumée.

    Sur les nombreux forums/blogs on voit bombardé les critiques contres les MDF masculins ( parfois non justifiées, apprendre à dire correctement " non merci " avant de cataloguer MDF...), on en oublierait qu'une femme ou un couple peuvent être parfois aussi lourds voir pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ravi de voir cela... et oui on a le sentiment dans certains clubs que le manque de respect et d'éducation et exclusivement le fait d'HS.

      Supprimer
  13. Hé bien la parole sur l'homme bi se libère ou c'est dans l'ère du temps? J'ai eu une conversation sur ce sujet aujourd'hui.

    Mlle Rose a le même fantasme d'un HbiHbiF, seule configuration où ce type de trio la tente. Quant à moi, l'expérience m'attire indéniablement.

    En tout cas je suis ravi de lire que tout le monde n'est pas repoussé par ce type de relation même si nous n'en a encore jamais vu en club pour le moment.

    RépondreSupprimer
  14. Vu une fois en club, 2 hommes ensemble, mais stoppés dans leur élan par une réflexion homophobe faite pas un autre client du club ( viré par le staff bien sûr, mais les 2 hommes dégoutés sont partis aussi ).
    Je pense qu'en petite soirée privée, si l'organisateur est sérieux, pas d'homophobe dans l'assemblée, donc les hommes voulant de la bisexualité se libèrent sans doute plus facilement.

    RépondreSupprimer
  15. Je me suis à de nombreuses reprises exprimé sur cet environnement plutôt normatif des clubs où la bisexualité féminine est censée être une exigence, et la bisexualité masculine interdite.
    Fort heureusement, les mentalités évoluent un peu, et même si beaucoup d'hommes sont fortement sur la défensive sur le sujet de la bisexualité masculine, il arrive parfois que les désirs s'expriment librement et c'est tant mieux.
    N'empêche qu'à ce jour, je me sens plus en sécurité dans l'intimité d'une soirée privée pour me laisser aller à mes penchants bi que dans les clubs où, comme tu l'indiques, la réflexion homophobe n'est jamais loin.

    RépondreSupprimer
  16. Je vais ( je l'espère ! ) tester le HFF non bi en privé cette semaine, je pense que je serai plus zen, sachant qu'on n'aura pas de réflexions à la con " ho regarde ils sont 3 ! " ou " putain il en a 2 pour lui ! ".
    Pour kokiner heureux kokinons cachés...

    RépondreSupprimer
  17. Bonsoir bonsoir,
    Quel plaisir de vous lire...
    Ayant une soirée HFF prévue sous peu avec un couple d'amis, je heureuse d'être "tombée" sur cet article.
    Et oui, ce sera une première expérience pour tout les 3, le fantasme de Mr et une grand curiosité pour nous, les femmes...
    Alors voilà, je profite d'être ici pour vous demander votre avis.
    Nous allons faire ça un soir, manger ensemble chez eux, et ensuite... Mais voilà, comment arriver à nous pousser à la dérive?
    Je ne me vois pas leur sauter dessus...
    Faites vous des jeux érotiques pour vous mettre en forme? Autre chose?
    Merci par avance à celles & ceux qui me répondrons, et si pas de réponses, on fera au feeling le moment venu... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bienvenue ici !

      Comment faire dériver un repas entre amis ?
      Bon on évite le " alors c'est quand qu'on baize ", pour garder un minimum d'érotisme. Quoique, entre amis très proches, placé au bon moment, sur le bon ton, ça fera rire tout le monde. Mais à manier avec précaution.

      Je n'aime pas du tout les jeux érotiques, ou toutes ces cartes à jouer ou dés à lancer. Je trouve que ça fait trop " maternage " justement. ( et c'est tellement niais parfois...)
      Je pense que si les personnes sont motivées, si elles se plaisent vraiment, les choses se feront naturellement.
      Si les choses ne se font pas naturellement, c'est qu'il y a un manque de motivation, un manque d'assurance, ou que les personnes ne sont pas les bonnes. Essayer de forcer le déroulement de la soirée pourrait être dangereux.


      C'est aussi une des raisons pour lesquelles je conseille rarement de commencer par une soirée à la maison. Pour cette fameuse question, comment lancer les hostilités.
      Je privilégie les clubs libertins ( de qualité ! ), où il est facile de se laisser porter par l'ambiance.

      Supprimer
  18. Merci de ces précieux conseils.
    Je pense finalement que nous verrons sur le moment, si rien ne se passe, c'est que nous n'étions pas près...
    Mais j'en ai très envie, et je sais que eux aussi donc... Nous devrions passer un bon moment.
    C'est prévu le week-end prochain, je vous tiendrais au courant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si rien ne se passe c'est que vous n'êtes pas prêts. Ou que vous êtes prêts, mais qu'il vous faut d'autres conditions ( autre partenaires, autre lieu, autre déroulement de soirée, etc...).

      Supprimer