Prochaines soirées recommandées, et si on s'y retrouvait ?

  • Samedi 30 mars, 22h30, soirée BDSM " La vente aux Esclaves", club Cris et Chuchottements
  • Jusqu'au 30 mars, spectacle " Cabaret Décadent ", au Cirque Electrique
  • Vendredi 5 avril, 19h, Apéro Libertin Lyonnais, dans un bar à Lyon
  • Samedi 6 avril, 15h, après-midi libertine avec animations, réservée aux femmes, club Taken
  • Jeudi 18 avril, 21h30, soirée libertine costumée en kilts " Le Charme écossais ", club Les Chandelles
  • Samedi 20 avril, 19h30, dégustation mets-vin et lecture érotique, " Liaisons Gourmandes ", un appartement à Paris
  • Samedi 11 mai, 23h30, soirée kinky " Kink Me : Apocalypse edition ", boite de nuit l'Officine 2.0
  • Samedi 8 juin, 21h, soirée Fétish-BDSM " Démonia River's Party ", péniche River's King
  • Dimanche 16 juin, 11h-19h30, pic-nic châpeauté, courses et concert " Prix de Diane Longine ", hyppodrome de Chantilly
  • Jusqu'au 16 juin, spectacle, " Fashion Freak Show " de Jean-Paul Gaultier, Folies Bergères
  • Samedi 22 juin, 22h30, soirée costumée " Grand Bal Masqué du Château ", Versailles
  • 13 au 21 juillet, festival de créations érotiques " Erosphère ", Paris

20 octobre 2018

Restaurant La Pérouse, écrin d'anniversaire







" le meilleur moment dans l'amour, c'est quand on monte l'escalier... " 


 C'est vrai qu'il est très excitant de monter un escalier... en sachant ce qui nous attend en haut... Je lui fais une surprise pour célébrer, au jour exact, les 10 ans d'une si belle rencontre. Avec le Lapin Goormand, nous suivons le maître d'hôtel qui nous conduit vers le salon privé de la Belle Otéro. La porte s'ouvre sur la table du dîner dont les bougies se reflètent dans le grand miroir. Et sur le côté, la banquette, ma surprise...






Le dîner se déroule rythmé par la délicatesse du maître d'hôtel qui frappe à la porte et attend l'invitation pour entrer. Nous nous amusons à essayer de nous rappeler la soirée d'il y a 10 ans, l'un comblant la mémoire incertaine de l'autre, et inversement. C'est émouvant. Très émouvant. J'étais fébrile depuis quelques jours, et là ce soir, j'en retiens mes larmes.

Entre les passages du maître d'hôtel nos mains se font baladeuses. L'envie monte, la banquette nous réclame. Tant pis pour le manque de subtilité, après qu'il ait apporté le dessert, nous annonçons au maître d'hôtel que nous allons prendre le temps de finir nos verres. Et que nous l'appellerons pour l'addition. En effet les salons privés sont équipés d'une sonnette, dont l'intérêt est évident.

Ce moment privilégié, restera un superbe souvenir. Des regards croisés dans le grand miroir, des rires à s'encourager mutuellement à ne pas abuser du temps qui nous est laissé, et des orgasmes bonifiés par la situation.

Comme des ados craignant de se faire surprendre par les parents rentrés trop tôt à la maison, nous nous rajustons rapidement en riant. Un peu de gonflant aux coussins de la banquette efface toutes traces de notre passage. Jusqu'à la prochaine fois...



Restaurant La Pérouse à Paris.