2 septembre 2011

Beverley ( ciné porno Paris )

http://cinebeverley.com/





 




J'en avais eu des échos allant de " bof bof " à " oubliable ", en passant par " mais tu as tous les clubs ! il ne te servirait à rien ce ciné porno ! ". Rien de très enthousiasmant donc...
Mais ma curiosité était piquée ( ou peut être juste un comportement réactionnaire " n'y vas pas ", rho mais si j'y vais ! et toc ! ).

A l'occasion de mon anniversaire, nous avions prévu avec mon amant préféré, de sortir dans un club que j'apprécie, pour y fêter au mieux mes
19
23 ans.
Et si on profitait du temps que nous avons devant nous aujourd'hui pour passer découvrir le Beverley avant notre soirée ? L'attrait de la nouveauté nous appelle, nous nous retrouvons donc dans la rue du Beverley ce mercredi, vers 15h30.



Un pas de porte défraîchis, une loge encombrée d'affiches de films porno de quelques décennie et des paquets de kleenex à vendre, un vieil homme qui nous accueille et nous encaisse 12€ par personne.
Avant que nous nous tournions vers la porte d'entrée de la salle de cinéma, il nous lance l'air joyeux une recommandation :

- " Si vous êtes embêtés à l'intérieur, venez dans ma loge, je vous offrirai un café "

Ha ? Donc si il y a un soucis à l'intérieur, ce sont les personnes embêtées qui dégagent, pas celui/celle/ceux qui auront causé du tort ?
Je ne m'insurge pas, mais mon à priori négatif ne fait que s'enfoncer un peu plus...

Nous lui assurons que " ça va aller " ( sans rentrer dans les détails du pourquoi on a la certitude absolue qu'on va gérer comme les pros que l'on est ^^ ), et nous poussons les lourdes doubles-portes de la salle de cinéma.



Ma première impression est étonnante, et bien loin de ce que j'imaginais !
Je voyais une salle rectangulaire, avec le côté " écran " le plus grand, je voyais 4 ou 5 rangées d'une douzaine de sièges : c'est l'inverse, le rectangle de la salle est inversé ( plus profonde que large ), il y a une quinzaine de rangées de 7-8 sièges chacune.
Je voyais de grands et confortables fauteuils : ce sont des rangées de fauteuils lambda, comme dans n'importe quel cinéma.
Je voyais 2 ou 3 habitués du lieu pour un après-midi de semaine : c'était rempli à 90% au moins ( je l'ai su après : le mercredi c'est le jour d'affluence, le jour du renouvellement des films de la semaine ).

Je cherche des yeux 2 places contiguës, craignant de ne pas en trouver, mais ouf mon ami en repère à l'extrémité du dernier rang ( que je n'avais même pas vu dans le noir ! ).

Nous nous asseyons, et je me retrouve avec mon trench et mon sac à main sur les genoux. Mince qu'est-ce qu'on fait de nos affaires ? A part par terre sous nos sièges je ne vois pas... Donc si on vrille en partouze, on doit aussi surveiller mon sac à main, l'idée me déplaît vraiment...
Comme s'il était télépathe, l'homme de l'entrée vient me proposer de garder mon sac dans sa loge. Mouais... ben nan je le garde sous mon siège, une anse autour de ma cheville, et on avisera.


Enfin installés, il est temps d'observer.

Pour commencer le film sur le grand écran devant nous.

Je croyais le Beverley spécialisé dans les films " anciens ". Ce n'était pas le cas. Nous avons vu des films des années 2000. Assez classique dans le domaine du porno, rien d'extravagant ni de novateur. Dommage ! J'aurai préférer rester dans la réputation du Beverley avec un porno " ancien ", ou voir quelque chose d'original.

Ensuite la clientèle.

Comme je l'avais lu sur le net, la clientèle se répartit en salle en fonction de ses attentes. Les premiers rangs sont pour les personnes venues voir le film. Ils sont blindés, et par des clients qui regardent le film sans jamais jeter un coup d'oeil derrière eux.
Les rangs du milieu sont pour les personnes qui viennent regarder le film, et qui sont aussi intéressées par ce qu'il pourrait se passer derrière.
Et enfin les derniers rangs sont pour l'action. Peut être pour cela que des places sont laissées libres, dans l'attente de couples ou de femmes ? Ou juste parce que la majorité de la clientèle vient pour regarder le film.

Sur la soixantaine de personnes présentes, des hommes dont 2 ou 3 n'ont pas les cheveux blancs, 1 couple ( qui regardera le film ). Et nous.
Je commence à avoir l'habitude de ces situations, même si bien sûr je suis un peu déçue.
Mais ce n'est pas grave, nous venions surtout pour une première découverte d'exhib, le reste attendra la suite de notre journée-anniversaire.

Quelques minutes passent. Elles me confirment que je n'ai strictement aucun intérêt pour les films porno ( même si l'acteur est crousty-fondant, et que ce qu'il fait à sa partenaire me plairait bien ). Tout cela reste trop virtuel pour moi.

Pas captivée par le film, je ne peux que remarquer que nous ne passons pas inaperçus. Quelques hommes restent debout dans l'allée au niveau de notre dernier rang, alors qu'il y a quelques places libres dans la salle.

Je remarque autre chose dans l'ambiance de cette salle : l'accès aux toilettes est juste à côté de l'écran. Ce qui fait que toutes les 2 minutes une personne passe devant l'écran ( aller et retour ). Qu'est-ce que ça doit être embêtant pour ceux qui regardent et apprécient le film !
Je chuchote à mon ami " ils ne peuvent pas attendre l'entracte pour aller faire pipi ? je sais qu'ils sont vieux mais bon la prostate ça se soigne quand même ! ".
Il se moque de moi " ben tu sais rester un quart d'heure avec la main collante c'est quand même pas cool... "
Ha... j'avais oublié qu'on était dans un cinéma porno dont les paquets de kleenex sont payants...

Bon avant de s'endormir passons à l'action ! Tropoti-tripota, je zape totalement le film pour ne plus penser qu'à... ce *** d'accoudoir entre nos 2 fauteuils ! Je ne vois pas comment on peut faire plus que des préliminaires en ce lieu, et encore moins à plusieurs. Sauf à se mettre par terre, ou dans l'allée sur le côté. Nous décidons donc de nous contenter d'une exhib de préliminaires, qui intéressera de plus en plus de paires d'yeux tournées vers l'arrière de la salle. Nous accepterons/inviterons des caresses, mais difficile d'en faire plus, sauf à s'amuser d'un confort aussi précaire, mais ce n'est pas notre cas.

Quelques coups d'oeil au film, mais surtout à l'allée sur le côté, ou entre les voyeurs tournés vers nous, je remarque un homme en caresser un autre. Mais ce dernier n'a pas l'air à son aise, ni très enthousiaste. Alors je me re-concentre sur mon ami.
Celui-ci me soufflera quelques minutes plus tard qu'il a éconduit la main de son voisin.

Un peu plus d'une heure déjà que nous sommes là. Plusieurs participants à notre petit jeu, mais je commence à être frustrée : je veux baiser ! ( merde quoi... )

Il est temps de partir rejoindre un autre lieu.

Nous remercions d'un sourire nos partenaires. Ceux-ci nous rendent nos remerciements par de nombreux compliments très appuyés ( un chouilla trop même, mais peu importe, les clients qui n'étaient pas intéressés que par le film étaient tous " libertinement " parfaits ). Nous nous rajustons, et sortons de la salle.


Un bilan mitigé. Cette première exhib était amusante. Mais ce que j'ai surtout apprécié c'est le très grand coup de brosse à reluire sur mon égo. Éclipser le film, ça c'est fun !

A voir une fois pour se dire " le dernier ciné porno j'y étais ", mais je ne sais pas si j'y retournerai.



Je n'ai pas acheté de paquet de Kleenex, mais en souvenir je peux vous montrer mon ticket d'entrée de la taille d'un timbre, et dont le texte dit " BEVERLEY Paris ENTRÉE 243145 ".






Merci au Lapin Goormand pour son abnégation à me suivre dans mes idées parfois étranges ^^


33 commentaires:

  1. Très bien écrit. Merci pour ces descriptions.

    RépondreSupprimer
  2. 60 personnes, tu as eu de la chance. Mais à priori le Beverley n'a pas changé... :)

    RépondreSupprimer
  3. Il paraît qu'il faut y aller en soirées couples le jeudi et le samedi. Mais madame n'a pas l'air trop chaude. Comme la Miss, le porno, c'est pas son truc. lol Merci de cette revue "mixte" en tout cas. Parce que ce qu'on lit généralement ce sont des récits de soirées couples.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. effectivement les soirees couples sont plus cool, et plus facile pour se laisser aller

      Supprimer
  4. Que la clientèle présente soient juste des hommes ou des couples ne change pas grand chose, vu que niveau sexe c'est de toute façon très limité, peu importe devant qui on s'exhibe.

    Et si c'est pour fréquenter ces couples qui disent adorer leurs fantastiques soirées couples là bas... sans intérêt ^^

    RépondreSupprimer
  5. J'ai vraiment un sentiment ambivalent en achevant la lecture de ce billet. Beaucoup de choses ne m'attirent pas du tout dans ce cinéma, et pourtant, ma curiosité est piquée ! Hum, j'ai tout de même l'intuition qu'il vaut mieux que je garde mon fantasme plutôt que le confronter à la réalité crue... :)

    RépondreSupprimer
  6. C'était aussi mon sentiment avant d'y aller.
    Et je me suis dit que je n'y perdrai que 12€ si vraiment je n'en ressortais rien de positif ;)

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Nous avons une "tendresse" particulière pour cet endroit... puisque c'est le lieu de nos premiers pas libertins en public !
    Nous avions été trés bien acceuillis lors d'une première soirée couple le jeudi (une dizaine de couple) puis nous etions revenus un samedi (un peu plus de cples de d'animation). Entre le fait que ce soit propre, qu'il y ait un mélange entre exhibitionnistes, voyeurs et echangistes... cela nous avait amusé et nous etions revenus en nous mettant dans les sieges du fond... et la patatrac ! la magie avait cessé de fonctionner. Nous n'y retournerons certainement plus ... Dans tous les cas, nous n'aurions pas osé y aller en plein aprés-midi, bravo la Miss !
    bises

    RépondreSupprimer
  8. En fait je n'étais absolument pas au courant des différentes ambiances selon le jour et l'heure. Le moment de cette visité s'est imposé en fonction du planning de ma journée-anniversaire, je ne me suis même pas posé la question de savoir si c'était le " bon " moment.

    Mais je suis plutôt contente de ce choix imposé finalement, je préfère débuter dans le grand bain.

    RépondreSupprimer
  9. merci pour ton témoignage, ne connaissant pas le lieu, cela permet de se faire une première impression.
    en lisant ton récit, et avec un peu d'imagination, on s'y projette et on peut t'accompagner dans ta découverte.
    c'est tout à ton honneur d'y être aller sans préjugé et pour te faire ta propre opinion.
    bonne continuation pour ton blog, que je trouve très intéressant :)

    libertine

    RépondreSupprimer
  10. Sympa ce témoignage. Je ne pensais pas qu'il y avait tant de monde.
    Et sinon, à quand un test du sexodrome ???

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,

    Encore une fois voici un récit qui permet d'imaginer totalement la scène même si ce n'est pas une expérience très probante.

    Merci et bonne continuation

    Fred
    PS: je ne savais pas qu'il n'y avait qu'un cinéma porno sur Paris!
    PS2: vous trembliez en prenant la photo!

    RépondreSupprimer
  12. @ libertinage pour tous :merci !

    @ Mooner : Le sexodrome ? Pour un prochaine anniversaire peut être ^^

    @ fred : Le Beverley se revendique d'être le dernier cinéma porno. Fut un temps où il y en avait plusieurs apparemment. Aujourd'hui de nombreux sex shop ont des cabines de projections de vidéo, mais pour une seule personne, voir pour un couple, pas une ambiance de cinéma classique.
    Et mes talents de photographe font encore une fois mouche ! Chacun son métier disons ^^

    RépondreSupprimer
  13. Cela fait un moment que je suis assez curieuse de ce lieu :-) et ton récit me donne envie d'essayer, bien que, comme je le raconterai prochainement, je suis plus plus sensible aux images fixes qu'animées, surtout dans le domaine du sexe...

    RépondreSupprimer
  14. A suggérer au Beverley alors : une soirée " diaporama photo " pour changer des films ;)

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir

    J'aime beaucoup vos récits et votre état d'esprit piur aborder le libertinage.
    il me semble avoir croisé votre chemin a l'hyppocampe un jeudi apres midi et à l'overside mercredi dernier (1 septembre), je n'étais pas sure que c'était vous) c'est pour cela que je n ai pas osé vous aborder
    Jean

    RépondreSupprimer
  16. Mercredi dernier ( 31 août ^^, ou jeudi 1 septembre très tôt le matin ) j'étais bien à l'Overside oui ;)


    Par contre l'Hyppocampe un jeudi après midi ça ne pouvait pas être moi, je n'y suis jamais allée en après-midi de semaine, le casting en période mixte ne me correspond pas du tout.

    RépondreSupprimer
  17. Et l'Overside alors,c'était comment?

    RépondreSupprimer
  18. Très bien !
    Il n'y avait pas trop de monde au dîner, mon amant préféré a pu découvrir le club tranquillou. La population des couples en début de soirée était plutôt fade, mais heureusement les hommes sont arrivés en seconde partie de soirée ( pour celà qu'au début en attendant... on dîne ^^ ).
    L'accueil a été très chaleureux, et la musique toujours bonne.
    On y retournera pour la pluralité masculine.

    RépondreSupprimer
  19. le beverley est une institution finissante , dommage il n'y aura bientôt plus de lieux libertins authentiques.

    lorsque j'y suis allé il y avait un film des années 70 , pilosité pas entretenue et oui c'est long car il y a une pseudo histoire.

    je pense qu'il faudrait un jour rendre le lieux plus amusant et faire un RDV blogo libertine dans ce mémorable lieux , peut être pour le saluer une dernière fois comme la fin d'une époque

    RépondreSupprimer
  20. C'est quoi un lieu libertin authentique ?

    RépondreSupprimer
  21. Bonne question Mister Hat !

    De toute façon avec les bonnes personnes sous le coude, on peut faire de tout lieu ce que l'on veut ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. super_pit@hotmail.com25 juin 2013 à 16:56

      Je lisais votre blog car je dois accompagner une amie qui veut se rendre dans ce cinéma. Y êtes vous allé dernièrement? Je n arrive pas bien a comprendre si c est vraiment relax mais on évitera le mercredi car si c est la sortie des nouveaux films autqnt laisser les critiques a leurs travaux;-)

      Supprimer
    2. Je n'y suis pas retournée.
      Mais êtes-vous sûrs de savoir que c'est un cinéma porno tourné vers la sexualité dans la salle ? Donc pas du tout qualifiable de " relax ". Les clients n'y vont pas pour se " relaxer ", enfin pas dans le sens habituel de ce mot.

      Supprimer
  22. Pour définir un lieu libertin authentique, encore faut-il être d'accord sur la définition de "libertin" et la définition de "authentique" !
    Concernant le Libertin, il ne me semble pas nécessaire d'essayer d'opposer le libertin libre penseur et le libertin de moeurs (sens le plus souvent donné à ce jour). Bien au contraire, je trouve interressant de combiner les deux. C'est que qui donne une belle dimension à l'approche libertine.
    Pour nous être libertin c'est accepter que d'autres conçoivent les plaisirs de la vie ...et donc le sexe d'une façon différente de la notre. Et de considérer que cette diversité n'est pas choquante mais enrichissante. Chacun étant libre de vivre sa séxualité comme il l'entend, seul ou accompagné et sans jamais l'imposer aux autres. Etre libertin c'est aussi accepter que ses envies évoluent au fil du temps et des expériences. Etre libertin c'est être à l'écoute de l'autre et de ne pas le juger, c'est aussi ne pas forcement être d'accord ... parce que c'est le sentiment général !
    Pour ce qui est du lieu "authentique" ... je laisse Monsieur Chapeau répondre à sa question ;)
    Libertinement vôtre.
    MMonsieur de Amoureux

    RépondreSupprimer
  23. Bien loin de toutes ces idioties de libre penseur ou de moeurs, j'en reste au sexe pluriel.

    Ce qui est possible dans un cinéma, mais inconfortable, donc plutôt limité. Et quel dommage, la clientèle du fond de la salle semble pourtant libertine :)

    RépondreSupprimer
  24. Pas trés "libertin" de considérer notre point de vue comme étant idiot !
    Mais ce n'est pas grave ... le votre sur le sexe pluriel ne l'est pas, c'est juste votre façon de le vivre.

    Assez d'accord sur le confort spartiate du cinéma ... et je confirme que les premiers rangs sont en générale occupés par des libertins !

    RépondreSupprimer
  25. Justement pour moi le libertin n'est ni plus gentil, ni plus diplomate que les autres. Il peut dire ce qu'il pense comme les autres. Certains mentent comme les autres, mais pas moi.

    Je ne libertine pas pour me faire des amis, ni pour me faire un fan club. Et ce blog n'est pas à but caritatif, la preuve je n'hésite pas à y assassiner lieux, personnes, modes, etc... ;)


    Et je continue à chercher un club avec un coin câlin " salle de cinéma ", mais aux sièges " praticables ", pour découvrir le sexe pluriel devant un film. Peut être que ça me plairait qui sait ?

    RépondreSupprimer
  26. ne changez pas ;)

    nous vous ferons signe si nous découvrons la "salle de cinéma idéale" !

    nb: n'empêche qu'elle m'a traité d'idiot ... la garce :(

    RépondreSupprimer
  27. Et oui elle ose, quitte à perde un fan ^^

    RépondreSupprimer
  28. "On y retournera pour la pluralité masculine. "

    Pour mon anniv' j'ai le droit de demander de la pluralité féminine ?

    RépondreSupprimer
  29. Laisse moi réfléchir...

    ...

    ...


    voui tu as le droit ^°^

    RépondreSupprimer
  30. Votre blog est une mine d'informations ! Merci.

    RépondreSupprimer