25 avril 2011

Bondage Esthétique - première partie

Une des envies de cette nouvelle sortie aux Cris et Chuchotements, était de m'essayer au bondage artistique.
Faire un noeud pour faire un noeud ne m'intéresse pas ( je n'aime pas la pêche ). Attacher pour contraindre non plus ( je préfère alors des menottes ou bracelets).
Par contre le côté artistique, la sensualité, ou l'originalité de l'oeuvre finale, cela me plaît.


J'avais repéré cette photo :






Je l'aurai plutôt essayée sur les mains, mais prévoyante j'avais vernis de rouge cerise mes orteils au cas où ( clin d'oeil à CUI ^^ ).


Malheureusement n'ayant pas du tout le compas dans l'oeil, je me suis rendue compte une fois arrivée aux C&C que ma corde achetée plus tôt en boutique BDSM était trop épaisse ( et peut être aussi trop courte ) pour faire ce modèle. Mais ce n'est que partie remise !

Voici donc ce que nous avons fait de ma corde malheureuse, bagues et bracelets, les figures géométriques ce sera pour une prochaine fois :







C'est troublant comme, ainsi ligotée, on se sent à la fois gauche, handicapée et surtout vulnérable.



Gauche parce qu'il n'est pas facile de descendre un escalier en colimaçon, sur des talons aiguille, sans tenir la rampe. Ou d'essayer de la tenir des 2 mains liées, le buste face à elle, mais les hanches dans la descente. Acrobatique ! Casse-geulle ! Hilarant ! Finalement...

Handicapée parce que tout bêtement, on ne peut pas s'attacher les cheveux, déplacer 2 coussins à la fois dans un divan, ou manger un morceau d'ananas frais tout en tenant son verre sans s'assommer avec. Et là aussi on rigole !

Et surtout vulnérable, quand on marche en regardant le sol ( et si on trébuchait, comment se rattraper sans les mains ? donc trébucher n'est pas une option...), une attitude introvertie, repliée sur soi, qui donne sans le vouloir un sentiment de danger. Alors qu'il n'y a pas le moindre danger, surtout aux côtés d'un ami de confiance, ET sous la surveillance d'un staff parfait, ET entourée de participants très au fait des règles d'usages du lieu.


Mais c'est là que le scénario prend son intérêt, parce qu'on en rigole, mais il y a quand même des moments où ça se chiffonne par là, derrière la gorge, soudain devenue un peu sèche...

A en oublier l'idée de base : " faire du bondage esthétique "...


J'ai aussi bien aimé la suspension, mêlée d'excitation verbale et physique ( il y a bien un moment où l'on passe aux choses sérieuses quand même ! ). Elle sera aussi à refaire, avec un matériel plus adapté ( " mais heu, l'anneau au plafond t'es sûr qu'il est bien vissé hein ? il en a vu d'autres mais bon... " ).

7 commentaires:

  1. Merci pour le clin d'œil ! Dommage que je ne puisse pas juger sur pièce ;-)

    Sinon, tu dis qu'à la corde, pour la contrainte, tu préfères les menottes ou les bracelets. Pourquoi ?
    Déjà, l'un n'empêche pas l'autre, et il y a toutes sortes de moyens de contrainte qui se complètent, à mon sens, plutôt qu'ils ne s'excluent.

    RépondreSupprimer
  2. Pour le côté pratique, la rapidité d'utilisation ( je te saute dessus, je t'attache, je te mange toute crue etc... ).
    La mise en place de contraintes en corde serait le premier acte du jeu, déjà trop long pour moi ( " mais lâche cette corde et bouffe-moi b*rdel !!! " ).

    Et pour le confort des bracelets en satin aussi ( bien qu'une corde de qualité ne gratte pas, elle reste une corde ).

    Comme ces poignets à but décoratif, mais qu'on doit bien pouvoir lier entre eux : http://www.1969.fr/poignets-villa-satine-maison-close-p-647.html?cPath=2_79

    RépondreSupprimer
  3. Ayant vu la photo sur le site, j'étais curieux d'avoir votre point de vue.

    Je note dans un coin de ma tête de m’entraîner à ce genre d'exercice avec une corde.

    Malheureusement, le temps d'immobilisation est souvent inférieure à celui que l'on passe à faire et défaire. Il y a bien entendu des exceptions.

    RépondreSupprimer
  4. Hum, je dirais que tu pourrais bien avoir l'utilité de ce lien ci alors :

    http://www.paris-m.org/forum.html

    Atelier bondage moderne (niveau II, mais bon... Tu peux toujours servir de modèle :-) ).

    (intervenant très sympa et super ambiance garantie).

    V., qui a carrément fait 2 fois le niveau I

    RépondreSupprimer
  5. Ca me donne trop envie de retourner à C et C !!!
    Le côté sensuel et esthétique, c'est ce que nous aimons aussi dans le bondage...Mais bon il va falloir attendre encore surtout pour le bondage des mains :-(, quoique là, par la force des choses, j'en porte un à une main, mais aussi peu esthétique que sensuel...et re-:-(

    RépondreSupprimer
  6. Cela date un peu mais je me suis bien marré à te lire.. ^^

    Le résultat du bondage est juste.. comment dire.. surprenant.. ^^

    Et oui je suis d'accord.. les menottes c'est quand même plus confort à tous points de vue que les cordes comme type de contrainte..

    J'aime bien celles là : http://boutique.demonia.com/accessoires-menottes_poignets-collier-menottes-tissu-p-464.html

    RépondreSupprimer
  7. Nous adorons vous lire, mais ce thème attire particulièrement notre attention. POur partager nos univers, vous pouvez nous retrouver sur notre blog http://soumissionlibertine.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer