6 avril 2010

Donner pour Recevoir ?

Faut-il donner pour recevoir ?
Et même : Est-on sûr de recevoir après avoir donné ?
Un bon sujet de philo.





Mais c'est la qu
estion que je me suis posée l'autre soir, à l'issue d'une soirée en club, ou pour la première fois en 1 an et demi de libertinage en club, j'ai la désagréable impression qu'on s'était servi de moi.


Je sortais donc un soir, avec un ami que je commence à bien conntre depuis plusieurs mois, presque un an même je crois. Il est adepte de massages, a pris des cours, est très doué, et me masse quasiment toujours en guise de préliminaires. Je commence avec lui a apprendre à masser, les points de réflexologie, des techniques de relaxations, et je me rends compte que j'aime donner du plaisir en massant. Nous arrivons donc au club avec nos huiles de massages parfumées. Commençons la soirée par de la balnéo, puis un moment à 6 quand 2 couples nous on invité à les rejoindre ( je le confirme : le dernier coin câlin du Moon, avec les miroirs aux murs et au plafond, c'est vraiment trop petit pour 6 personnes... figures de gymnastique trop compliquées pour pouvoir vraiment profiter du moment et de ses partenaires, dommage, le plus grand coin était déjà très " chaudement " occupé ). Rafraîchissement au bar, puis dîner au buffet.


Au lounge un couple attire notre attention. Ils se prélassent tranquillement dans un canapé moelleux en sirotant leurs cocktails. On décide de les aborder, en leur proposant de leur faire découvrir nos talents de masseurs. Je n'avais encore jamais fait de " massage-échangiste ", mais l'idée qu'ils soient tous les 2 allongés côté à côté, et que nous les massions en coeur, me plaisait. Ils acceptent, peut être un peu étonnés par cette proposition originale.


Nous nous installons dans un coin câlins, ils étalent leurs serviettes, s'allongent dessus, sur le ventre. Et je leur propose mon huile parfum lavande-thé vert-géranium, qui se mêle parfaitement à l'eucalyptus de la balnéo ( si si ! mieux que les parfums fruités tels que la rose ou les agrumes ).



Nous commençons à les masser, je fais de mon mieux pour répéter les gestes de mon ami. Nos invités ont l'air d'apprécier, ils se détendent. Au bout d'un petit quart d'heure mon ami leur propose de se retourner sur le dos, ce qu'ils font. Les massages se poursuivent, ils ferment les yeux, respirent lentement. Par effleurement je dévergonde lentement mon massage, mettant progressivement en forme mon " client ". Je le vois prendre la main de sa conjointe, et la serrer doucement. Je trouve ce simple geste très beau. Je ne sais pas si il a besoin de ce rapprochement avec elle, ou si c'est juste pour lui faire passer son plaisir, mais c'est beau. J'aime voir un couple uni ( mon côté fleur bleue ). Mon ami me voyant progresser dans mon massage commence à faire de même à sa partenaire. Grâce à l'huile nos mains glissent, les gestes sont fluides, la chaleur monte.


Je sens la main de mon " client " monter le long de ma cuisse, me tenir la hanche, et la serrer de plus en plus fort pendant que je l'embrasse, je lèche, le suce. Sa conjointe commence à soupirer, gémir, se cabrer. Je croise le regard de mon ami, nous sommes heureux, fiers, de faire plaisir à ce couple, et d'un signe de tête nous décidons de leur faire plaisir jusqu'au bout, liant massage et autres gâteries. Orgasme quasi simultané pour eux 2, un rêve de nombreux couples, se tenant la main, la serrant à s'en faire blanchir les articulations. C'est beau ! ( je me répète, mais je l'ai pensé tellement fort à ce moment là )


Alors que je commençais à caresser mon ami, ils nous remercient pour ce moment de détente, et cette jouissance très originale pour eux, et nous proposent un passage sous la douche, et un rafraîchissement au bar. N
ous acceptons, il faut de toute façon rincer l'huile de massage, incompatible avec les préservatifs, avant de passer à la suite. Nous discutons au bar autour d'un verre, ils ont le sourire, nous complimentent sur nos massages, et débattent à propos de l'orgasme simultané.


Mon ami propose de remonter maintenant qu'ils sont remis de leurs émotions. Et là, la jeune femme nous répond " allez nous réserver un coin câlin, j'ai un coup de fils à passer et on arrive " avec comme un petit rire, difficile à percevoir, dans sa voix. Mon ami, caractérisé par son habituel enthousiasme débordant, attrape sa serviette posée sur le dossier de son fauteuil, et se dirige vers les coins câlins. Je le suis... en pensant déjà chercher d'autres personnes...


Mon ami me propose le coin câlin qu'il vient de trouver libre, nous nous installons, et je commence à l'embrasser dans le cou.
Il me demande " mais tu ne les attends pas ? ".

Regard compatissant... "
J'ai dit quelque chose de mal ? "

Re-regard compatissant...
"
Tu ne crois quand même pas qu'ils ne viendront pas ! "

Re-re-regard compatissant...




Nous avons donc terminé notre câlin... tous les 2. " Notre " couple ne nous ayant pas rejoint, et les personnes ayant passé un regard par notre porte laissée ouverte, n'ayant visiblement pas été intéressés pour nous rejoindre.




Alors que penser ?


La version très sympa : le coup de fils les aura obligé à partir en vitesse, sans prendre le temps de nous chercher pour nous dire au revoir ( urgence enfant malade, grosse réunion programmée au boulot le lendemain, heure du dernier métro, etc...). Peut être même qu'ils ont demandé à la serveuse de nous dire au revoir de leur part, mais que n'ayant pas forcement croisé cette serveuse, elle n'a pas pu nous transmettre le message.


La version sympa : ils n'ont pas pour habitude d'aller plus loin que des préliminaires, et n'ont pas osé nous dire que la suite ne serait pas possible pour eux.



La version sympa Bis : on ne leur plaisait pas, donc la suite n'était pas envisageable, et ils n'ont pas osé nous le dire.



La version pas sympa : ils sont venu, ils ont pris, ils sont partis.


Je ne dirai pas que j'ai passé un " mauvais " moment, j'aime masser, faire plaisir à mon partenaire, le voir prendre du plaisir. Mais j'ai juste ce goût amer d'avoir donné sans rien recevoir d'autre que la satisfaction de donner ( et sans plaisir physique pour moi, juste le toucher d'une peau sous mes mains ). Et que ce couple n'avait pas vraiment envie de nous, juste que l'idée d'un massage relaxant leur plaisait, car pour moi avoir envie de quelqu'un, c'est avoir envie de ce qu'il peut vous faire, mais aussi envie de s'occuper de lui.


Et partir sans même un au revoir... un simple sourire en se regardant dans les yeux, où l'on lit un merci...



Je pense que maintenant, le massage je le proposerai en 2ème mi-temps, en guise de relaxation post coït, et en préparation du second ( la bonne excuse pour qu'il y en ait un second en plus, pratique ! ).

15 commentaires:

  1. Coucou,

    et bien disons que ça fait un peu goujeat de leur part, non pas de ne pas vous avoir rejoint, parce que comme tu dis il est possible que ça ne leur plaise pas de remonter, mais autant le dire, c'est bien ça la règle du "non" qui prédomine. Après, dire allez-y, on vous rejoint, c'est pas très poli.

    Désolé de cette expérience!
    Merci pour ton récit en tout cas, très bien écrit.
    Bye.
    X.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou X !

    C'est la manière de dire le " allez-y on arrive " que je n'ai pas aimée... J'ai senti qu'il y avait un sous-entendu...
    Qu'il ait du mal à oser dire non je peux le comprendre, peut être que c'était leur première soirée en club libertin, mais mentir...
    Ils auraient pu tempérer " allez-y, on a besoin d'en discuter tous les 2 pour se mettre d'accord sur la suite de notre soirée ". Là je me serais attendue sans problème à ne pas les revoir, c'était annoncé.

    Biz à vous 2 !

    RépondreSupprimer
  3. Oui, récit très agréable à lire.

    Donner ou recevoir ? Les deux sont indissociables...

    Bises.

    S&E

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Récit très sympa Miss, mais ne dit-on pas que donner c'est recevoir. Mais reçoit-on suffisamment pour que ce soit suffisant ?

    Je comprends que tu puisses etre décu mais l'explication la plus simple et que Mme avait envie de suivre certainement mais que M. était hésitant. Ils ne vous ont pas recroisé donc pas dis au revoir.. lol. Pas simple de se faire comprendre quand 2 couples doivent s'accorder sans connaitre les sentiments des autres. Visiblement ils n'avait pas eu le temps d'en discuter entre eux.
    Pendant cette soirée, je sens aussi que tu aurais aimé être rejoint par d'autres et te sentir ainsi désirable.
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Indissociable oui, parce que même si j'ai été déçue par leur fuite, j'ai quand même pris du plaisir avec eux, mais avec une impression que le plaisir n'était pas équilibré entre les 2 couples.
    Après quantifier le plaisir ce n'est pas possible, donc la question c'est plutôt : qu'est-ce qu'ils ont donné eux ?

    Par contre je ne sais pas si c'est Mr qui a mis un frein à la suite de la soirée, peut être que Mme aussi voulait en rester là, et que c'est elle qui la première à eu l'idée de la réponse à nous donner.

    La soirée avait commencé à 6 quand nous avons été invités par 4 personnes, donc oui j'aurai voulu qu'une invitation se représente, pour finir la soirée en beauté, et je l'avoue pour sentir que d'autres ont eux aussi envie de moi/nous.

    RépondreSupprimer
  6. Autre version, ils ont pris leur plaisir ils n'ont pas envie ou pas pour habitude de continuer pour une deuxième session et n'ont pas le tact ou le savoir vivre pour le dire poliment. C'est dommage de terminer sur une si mauvaise impression un moment d'une telle douceur et ca donne un mauvais goût de plaisir à sens unique.

    RépondreSupprimer
  7. Version pas sympa N° 46 : ils vous on pas retrouver.
    (OK le club n'est pas gigantesque...)

    Ah sinon, le titre m'a interpellé !
    Je suis trop dans le "donner pour"...
    Pour quoi au fait ?

    RépondreSupprimer
  8. Nan cette version est trop facile... porte laissée ouverte, et jamais trop de monde devant qui aurait pu empêcher de voir qu'on était là...

    Donner pour le plaisir de donner ;)

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme pour l'instant8 avril 2010 à 23:11

    Miss D, je suis une femme, en couple, avec pour seule expérience d'approche du libertinage une sortie au Moon... J'aime masser et recevoir des massages aussi d'ailleurs ;-)
    Je trouve pour ma part que ce couple a fait preuve de maladresse, d'impolitesse, et peu en importe la raison... je n'aurais pas aimée que cela m'arrive et je ne me serais pas aimée si je l'avait fait vivre à quiconque.
    Je comprends votre ressenti, il est naturel, la beauté de l'échange comme du don réside dans le respect, et là, le respect a manqué.

    RépondreSupprimer
  10. Je retiendrai surtout ta dernière phrase.
    Tu ne te laisses pas démonter, tu t'adaptes, les prochains qui voudront un massage, devront le mériter!

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Missdactari.

    Votre blog est toujours très agréable à lire, surtout quand on ne peut y venir que rarement car il y a beaucoup de textes postés.

    Je pense que la notion de donner et recevoir dépend du caractère de chacun. Et quand on donne, il faut avoir à l'esprit que l'on peut ne rien avoir en retour. Et alors? Il faut donner à fond et ne rien regretter ensuite. Et s'il y a un retour, tant mieux. Perso je suis comme ça et dans le temps je pense que ça s'équilibre...

    RépondreSupprimer
  12. Chère blogueuse,

    Je ne peux que te comprendre dans ton analyse. Ces gens se sont servies, ont profité de vous et sont en plus partis comme des voleurs. Ils n'ont même pas osés vous dire la vérité en face.

    Tu sais, je pense que le monde est de plus en plus égoïste, et cela se reflète aussi dans le milieux libertin. Pourquoi y aurait-il exception dans ce milieu? De plus, cet élan d'égoïsme est souvent aussi accompagné d'hypochrisie. Les gens n'aime pas être trop franc...

    Un example: des gens, via les sites de rencontres libertines, vous demande de vous rencontrer. Comme cela nous est déjà arrivé, nous préférons la franchise et le simple: "désolé, vous n'êtes pas ce que nous cherchons". C'est bien plus honnête et permet de ne pas perdre de temps lors du soirée qui pourrait être gâchée... Dans ton cas, il n'avait pas envie de se mélanger sexuellement avec vous, mais ils n'ont pas eu le courage de vous le dire.

    Pour l'égoisme, c'est comme pour les blogs... Je ne sais pas pour toi, mais il y a des centaines de lecteurs par semaine... mais presque pas de commentaire... Que ce soit en bien ou en mal... Les gens aiment se servir sans partager en retour...
    Mais heureusement, tout le monde n'est pas ainsi, et j'arrive à faire aussi de belles rencontres virtuelles.

    Amitiés, et longue vie à ton blog!!!

    RépondreSupprimer
  13. L'absence de commentaire ( ou le peu de commentaires ) ne me chagrine pas, on peut aimer lire, mais ne pas trouver de plaisir à prendre la plume à son tour.
    Et je ne fais pas mon blog pour en avoir des retours de popularité, c'est à la base un journal-souvenir pour moi, un partage avec mes amis, et ensuite si ça peut intéresser/aider d'autres personnes alors tant mieux, mais je n'attends pas de remerciements de leur part.
    Même si les petits mots font toujours plaisir !

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Missdactari
    je lis de temps en temps sur Docti sans spécialement regarder qui commente, et c'est souvent en lisant tes commentaires que je reconnais et regarde qui écrit (commentaires que apprécie beaucoup). c'est entre autre ce qui m'a donné envie de survoler ton blog.
    je fais parti de ceux qui lisent mais qui ne commentent jamais, du coup j'en profite pour te féliciter de tes récits et commentaires
    Amitiés , A.

    RépondreSupprimer