7 novembre 2009

Première histoire d'amour


Le 1er septembre, je rencontre E sur Doctissimo. 17 ans ( 2 ans de moins que moi, je venais d’avoir 19 ans le 31 août ), aussi chez ses parents en région parisienne. Là je n’ai aucune idée de ce qu’il me passe par la tête, mais je fais mon premier ( et unique ) plan à la cam. Mon but était je crois de montrer au premier mec venu que je suis une « grande », capable de me montrer nue à la cam. Le jeu dure quelques minutes, ça ne me plait pas trop en fait, j’aime l’idée d’être une grande, mais là essayer d’exciter un mec en cam ça fait trop pute à mon goût ( et je ne devais pas être très douée…). Fin du plan cam. On continue à papoter avec E, et un feeling passe. Comment expliquer qu’en même pas 1 heure de discussion on puisse savoir qu’il y a ce petit quelque chose en plus ? Aucune idée… Il n’habite pas très loin alors pourquoi ne pas se voir ? Rdv pris, pour le mercredi après-midi, jour de sa rentrée scolaire en terminale ( je me rends compte en l’écrivant que ça a fait beaucoup pour le même jour…). L’idée est très claire dans nos têtes : c’est pour un plan Q.
On se voit le 5 septembre, ça se passe très bien ( c’est à son tour sa première fois ). Je rentre chez moi. Débriefing : et si on se revoyait ? Ce n’était pas prévu… Mais c’était si bon… Alors oui !
Je crois qu’il n’aura même pas fallu 1 mois et 3-4 moments passés ensemble pour s’aimer, être officiellement ensemble. Septembre 2007 – juillet 2008 : 1 an de bonheur ( je pourrai détailler, mais non pas la peine, un mot résume cette année de ma première histoire d’amour). Fin juillet 2008, avant son départ en vacances pour le mois d’août, on se sépare. On savait depuis quelque semaines qu’à la rentrée de septembre il partirait vivre à l’autre bout de la France pour ses études. Pendant notre année de vie de couple, à cause de la distance et de nos emplois du temps respectifs on s’est très peu vus : les dimanches soir principalement, et parfois plus souvent pendant les vacances scolaires. C’était déjà difficile à vivre, alors se voir encore moins, tous les 2 mois aux vacances… non c’est trop difficile. On préfère se séparer, rester amis, et vivre nos vies sentimentales chacun de notre côté.

3 commentaires:

  1. Wah, rupture comme ça pour la distance... Moi je pourrais pas, chapeau, et belle histoire d'amour donc ;) !

    RépondreSupprimer
  2. La distance était la raison principale, mais l'envie de vivre d'autres histoires d'amour dans nos vies a aussi fait pencher la balance.

    RépondreSupprimer
  3. peut etre aussi du au fait que votre premier objectif etait le sexe.

    vous avez peut etre inconsciemment pris en compte le fait que vous pouviez vous raccrocher a ca.

    RépondreSupprimer