21 novembre 2009

Club, avant / après.

C'est en sortant du Moon hier soir que l'idée de cet article m'est venue. En entrant dans l'ascenseur du parking pour retrouver ma voiture, un coup d'oeil au miroir, et je remarque ce sourire. Et la question : pourquoi ce sourire ? Juste parce que je suis heureuse je crois, tout simplement.



L'avant club : Il y a l'exaspération de l'heure et demi d'embouteillages, la peur d'être en retard si je dois retrouver quelqu'un à une heure donnée, le temps grisâtre, le boulevard mal fréquenté ( " hé mad'moiselle " 3 fois entre la parking et le club ) et l'envie de se téléporter un petit quart d'heure plus tard, directement dans le jacuzzi. Donc je marche vite, serrant mon sac à main contre moi, la tête rentrée dans les épaules, admirant mes chaussures. Un enfant me coupe ma route sur son tricycle, je suis à 2 doigts de le laisser se casser la figure ( mais bon, années de baby-sitting aidant, je le rattrape au vol sous les remerciements des parents ), un touriste japonais me demande ( en fran-glais ) de le prendre en photo devant le moulin rouge, j'ai presque envie de laisser le cache de l'appareil... ambiance ! Mais ouf, j'arrive devant le Moon, toute pression sur mes épaules s'envole, c'est partit pour la soirée !

L'après club : Des clubs on en sort soit détendus ( bonne soirée ), soit épuisés ( très très bonne soirée ). Un arrière goût de trop peu parfois ( pas assez de temps, une occasion manquée, une idée non mise en pratique), mais toujours cette impression de flotter sur son petit nuage tout rose ( ou bleu, au choix ). Donc je marche tranquillement, jetant un oeil aux vitrines des boutiques. La tête haute, je découvre l'architectures des toits d'immeubles du boulevard de clichy ( des lofts qui ont l'air très sympa aux derniers étages de certains immeubles, admirez-les la prochaines fois que vous irez au Moon ). Une ouvreuse de club me propose l'entrée à moitié prix, je lui réponds que merci mais les clubs pour ce soir j'en sors déjà ( regard exorbité de l'ouvreuse à chaque fois ! ). Et ce sourire dans le miroir de l'ascenseur du parking, avec cette mine fatiguée, ces cheveux décoiffés. La prochaine fois j'essayerai de repérer dans la rue QUI a l'air de sortir d'un club ! ;)

6 commentaires:

  1. En ce qui me concerne, le Moon, j'en sors toujours avec le sourire radieux ET l'impression de pas assez, même si j'y suis resté des heures et des heures.

    Je pense que, quand on est dans cet état de béatitude, on est totalement incapable de faire preuve de discernement et tes tentatives d'essayer de deviner qui d'autre sort d'un club me paraissent vouées à l'échec ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Nous c'est pareil, sauf quand on commence à rentrer, qu'on a les cheveux mouillés et que nous sentons encore un peu le chlore. On se dit: "ca va se voir, non?", mais à priori, la baby sitter n'a jamais remarqué quoi que ce soit, ni les grands parents! ;)

    Mais il est vrai que lorsqu'on sort c'est la béatitude, le mot est bien choisi.

    Bises!

    RépondreSupprimer
  3. Ahah, c'est vrai qu'il y a un avant/après le club. Avant, stressés malgré tout, pressés parfois car on veut arriver à l'ouverture et qu'on a eu une journée chargée malgré tout... Mais au bout d'1h de route, on est plus détendus et on apprécie regarder les voitures autour de nous, deviner qui va aussi au Fun... Une fois dans le parking, nous sommes déjà dans un autre monde !

    Et le retour, creuvés, la tête pleine d'images, l'impression de revenir dans le monde réel, l'envie de revenir, encore... et puis doucement à quelques kilomètres de la maison, se battre malgré tout contre la fatigue au volant, la sieste 20mn sur un parking de station essence pour finir la route en sécurité...

    RépondreSupprimer
  4. Et le fou rire quand en partant du club à 3, 4 ou 5 heure de matin, on dit " à tout à l'heure ! " à l'ouvreuse, ben wi, on y revient ce soir, dans quelques heures ! ;)

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai que c'est toujours le retour a la réalité quand on sort du moon,la lumiére tamisée y est pour beaucoup il me semble sans oublier le sauna/hammam qui fatiguent bien.
    Ne pas oublier de bien se restaurer en sortant.

    RépondreSupprimer